Tourgueniev ce héros » 2009 » novembre » 08

 

L’odeur de la troisième guerre mondiale est jasmin, bois de santal et entrailles brulées. La pandémie ouvre la voie à un néo-lyrisme mou.

Short par igor le 08 Nov 2009