Tourgueniev ce héros

« Le plaisir des morts, c’est de moisir à plat »