(…)

Le

début

d’une

autre

ère

de

rien

(…)

Old par Gu. le 13 Nov 2004

Je marche dans tes rues

comme dans un rêve

la vie n’est plus ici

le miroir s’est épaissi

Je ne suis plus des vôtres

désolé

Old par M. Fox le 12 Nov 2004

john balance est mort

et la mort ça doit être comme une table de restaurant

j’ai vu la mort à l’oeuvre au flam’s

le flam’s c’est bien on bouffe à volonté

c’est un peu le flunch de la tarte flambée

à côté de notre table y’avait des gens

ils fumaient ils parlaient fort de ce qu’ils avaient lu dans les inrockuptibles

ils buvaient de la bière et ils bouffaient à volonté

et ils fumaient encore un coup

et puis ils ont payé et puis ils sont partis

quelqu’un est venu a débarrassé les assiettes

a froissé et récupéré les nappes en papiers recouvertes de miettes

est parti

est revenu

napper les tables de papier neuf

disposer les assiettes les couverts les verres propres

plier les serviettes

ranger les serviettes en cône dans les verres à pied

d’un coup ça a été comme si les autres mecs n’avaient jamais existé

comme si leurs visages

leurs discussions de cinéma

leurs banalités leurs rires leur fumée de cigarette qui nous faisait chier

n’avait jamais eu lieu

ailleurs que dans notre imagination

la table est restée un court moment

comme ça

d’autres gens sont arrivés une famille ils se sont assis à la place des autres

des disparus

ils se sont assis sans rien savoir des discussions

des cigarettes des bières

des miettes sur les nappes en papier des tâches sur les serviettes

il se sont assis sans rien savoir de rien ils ont choisi ils ont commandé

bientôt eux aussi finiraient

paieraient

finiraient oubliés

nous aussi bientôt devrons partir

nos nappes en papiers seront remplacées

on ramassera nos miettes

on les jettera à la poubelle

d’autres gens nous remplaceront nous

d’autres miettes remplaçeront les nôtres

Un peu de douceur dans le googlefight

égalité

satanisme

apocalypse

tendresse`

Old par -- Zan le 01 Nov 2004

AMERIKA

M. Golovin Tourgueniev

A l’occasion des prochaines fêtes de fin d’année,

j’ai le plaisir de vous proposer nos produits location de vieillards / stages

de gérontologie pouvant faire l’objet d’une Promotion

de -20% sur toute la saison 2005 pour toute commande passée avant le 1er novembre.

Vous pouvez consulter toutes les informations relatives à notre bétail :

perso.wanadooku.vu/vieilleetjolies/gros%20calibres%20web/spam/GC-jeunecons.html

Vous y trouverez nos tarifs auxquels s’appliquera la réduction.

Réservez dès à présent vos Week-End ou séjours vieux.

Vous bénéficierez à domicile :

-D’un encadrement qualifié assuré par une infirmière professionnelle (BPPV) et

expérimentée.

-De la sécurité d’une chaise roulante robuste.

-De l’habitabilité et de la convivialité d’un déambulatoire hauturier.

-De la bonne humeur et de l’esprit convivial du monde des maisons de retraites.

Dans l’attente du plaisir de vous accueillir à l’hospice, veuillez accepter nos

salutations séniles.

Une documentation papier peut vous être envoyée à l’adresse de votre choix sans compter le libre choix dans la date.

Bien cordialement

Jean-Michel Délivrance

Old par To le 10 Nov 2004

DO

NOT

DECEREBRATE

BUT JUST

EXPLODE

Ote ta grosse tête de l’écran…

Une question fort a propos de la part de Rosette, de Lyon:

“J’ai entendu parler du coma idyllique, c’est quoi? est ce vraiment lié au hippisme?

merci de me répondre.”

[FREAKSHOW] / 2

lire l’épisode précédent

plus tard dans la nuit, j’ai eu une sorte de bouffé d’horreur, je me suis réveillé en sueur et en larmes. j’étais oppressé, je n’arrivais pas à respirer. je me suis précipité à la fenêtre, pour avaler un peu d’air frais. une impulsion m’a saisi, j’ai sauté, je suis mort, et voilà.

(FIN DU PROLOGUE)

en pleine nuit, des gens attendent sur le parvis d’une église, éclairés par les lampadaires d’un parking proche. ils sont massés, ils ont l’air d’avoir froid ; leurs vêtements sont froissés, leurs yeux sont cernés, leur teint maladif ; certains portent des sacs ou des valises, qu’on devine remplis à la hâte. ils ont l’air de réfugiés. ils sont une trentaine, tout au plus. les gens sont mêlés, il y a des femmes et de hommes, de tous âges, de l’enfant au vieillard, de la fillette à la vieille. il n’y a pas de famille cependant, et seulement un couple, serré, qui fait masse au milieu du désarroi. personne ne se parle, ils se lancent des regards à la dérobée, inquiets, peureux. on leur suppose des pensées angoissées, la crainte de l’avenir. l’attente se prolonge, dans l’ombre massive de l’église. certains sortent des passeports ou des permis de conduire de leur poche, les tripotent d’un air pas rassuré, les relisent, les remettent dans la poche.

des phares puissants trouent la nuit au bout de la rue qui longe l’église ; les phares approchent, le bus arrive.

konsstrukt vous aime

Report d’audience

Entre toi et moi

Il n’y a qu’un miroir

Mais derrière tes photos

Il n’y a pas ce à quoi tu tournais le dos

who is SILKE BANGERT ?

SILKE BANGERT, c’est un peu nous…déchirés en petits bouts et portés autour du cou…

partout les gens se ruent pour porter des T-cheurtes “ich bin sehr SILKE BANGERT”, …

le récitant : je suis l’illusion de la jeunesse dans le coeur de tes jours d’enfance.

Old par igor le 24 Nov 2004

Rêve pour l’hiver

L’hiver nous irons dans un petit wagon rose

Avec des coussins bleus.

Nous serons bien. Un nid de baisers fous repose

dans chaque coin moelleux.

Tu fermeras l’oeil, pour ne point voir, par la glace,

Grimacer les ombres du soir,

Ces monstruosités hargneuses, populace

De démons noirs et de loups noirs.

Puis tu te sentiras la joue égratignée…

Un petit baiser, comme une folle araignée,

Te courra par le cou…

Et tu me diras: “Cherche!” en inclinant la tête,

– Et nous prendrons du temps à trouver cette bête

– Qui voyage beaucoup…

Old par JLB le 14 Nov 2004

MP3


Old par JLB le 27 Nov 2004

john balance est mort

john balance est mort

et j’encule toute dignité

john balance est mort

et il n’enculera plus rien

il n’enculera plus peter christopherson

ou alors c’est l’inverse

je ne connais pas bien leur intimité

john balance est mort

d’une manière indigne

et je hais la dignité

john balance ne parlera plus

john balance ne se bourrera plus la gueule

red death – 1 / black sun – 0

il a bu il est tombé

il s’est écrasé comme une merde

il est mort sans dignité et j’encule la dignité

il n’y aura plus de musique

il n’y aura plus de magie

il n’y aura plus de poésie

il n’y aura plus d’indignité


nÖvÖ love manifesto

Il avait vécu cette histoire comme il aimait boire ses cafés,

Noire comme le diable, et douce comme un baiser.

Old par To le 30 Nov 2004

le récitant : avant de se défoncer au whisky, penser à manger.

Old par igor le 16 Nov 2004

bougez pas, je reviens

Il est arrivé !

En effet, on a le beaujolais que l’on mérite…

ici »