happy mondays :

le lundi c’est ravioli?

+=

Depuis toi

il est toujours dix heures dix quelque part sur la planete.

Et d’ailleurs, j’y vais.

meteo des plages (horaires)

aujourd’hui il a plu

beaucoup plu

et puis il est parti…

sur ma jambe une étoile tatoo…

Bloody valentine…

emballons nous!

moitié langues
moitié cadeaux…

les dessous de l’affaire:

pourquoi ?

je sais pas…

la mort c’est sexy /1

Aeroplane crash on his way to Fargo.

allez, quoi, tourguéniste, te prend pas la tête, viens jouer au baloon, quoi...

Marseille en Mars: derniers jours


Je trouve un pendentif dans la rue,
sur le bijou argenté est écrit d’une
façon enfantine « séduire ».
Mon horoscope poétise:
vous vous sentirez étouffée
Comme un grain de maïs
dans une salade de patates.
Confondant…

BLÖD ist beautifull, aber Nice is SO COLD…

rose poussière…

Capharnaüm ou Kefar Nahum était une ville de l’ancienne Galilée, sur la rive nord-ouest du lac de Tibériade au nord de la Palestine (actuellement dans l’État d’Israël). Son nom vient de l’hébreu Kfar (village) et Nahum (prophète).
Ce mot est aussi utilisé pour qualifier un lieu qui renferme beaucoup d’objets entassés pêle-mêle, un endroit en désordre.

Et tous les soirs en rentrant chez lui, il avait rendez vous avec son petit tribunal personnel…

Laisse tomber…

Mon ordi

c’est mon meilleur ami…

rififi

l’homme est un loulou pour l’homme…

merci monsieur sfar

bonne fête

enfin revenue a zero

le degré d’indifférence

qui fait se joindre

plus et moins

en un seul mouvement

de moulinette…

butt just explore

hey hey hey

sous l’eau l’apnée…

la société des dames

tout excès sera chatié…

et c’est samedi déjà…

ce que le mariage fait aux femmes…

on dirait…

A propos de paternalisme…

et de lolitas

et d’ecrivains maudits

et de …

Fourrure…?

ti amo ma
ci lasciamo

e ogni giorno mi dico, aspetTIAMO ANCORA un po, IO non sono pronta…

dans la vie

il faut se faire chier

sinon

on s’emmerde…


(…)

– mais docteur, que se passe-t-il?
– c’est juste une éjaculation fractale…

Amphétamine, ma belle

tu me donnes bonne mine

tu me donnes des ailes

Héroïne, ma déesse

tu m’aides à dormir

j’aime tes caresses

Hashish, mon mignon

les jours sont plus tranquiles

dans ton giron

Cocaïne, ma jolie

tu m’entraines dans

un tourbillon de folie

hahaha

on dirais des slogans pour vendre des fromages!



another broken heart

Tremblez, fausses moustaches et vibromasseurs!

Parasite spécifique des poils rouges…

amazed…

wellcome to the joe laperruque show!

EVERYBODY LOVES YOU JOE!

tchin tchin



(qu’est ce je trinque…)

haaa

les joies de LOTO PROMO

miaow

. . . . . . . .

l’esprit c’est comme un parachute, utile seulement quand il est ouvert.

driiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiing … allo?

– Quoi ?!!! une minute, j’enfile un truc et j’arrive…

et maintenant,

que retentissent les:

TROMPETTES DE LA RENOMEE

(celles qui sont bien mal embouchées)

en un éclair…

oops…

Oyez

Cher ami calme

Comme prévu ce lundi je part a la chasse au nuage

(ci joint un exemplaire de la bete, apperçu dans l’arriere pays niçois).

J’emmene mon fidele Kiglouss, dont le flair legendaire

et le flegme en toutes circonstances ne sont plus a prouver.

Nous serions ravis de vous accueillir

mais prenez la peine de nous prevenir

le plus tot possible

tout de meme.

Amicalement votre.

S.

– Vous avez demandé la Lune ?

Ne quittez pas je vous la passe…

VINGTSIX M’A TUER…

pas de panique…

it’s just dancing anyway…

pliiiiize ?

dites donc Igor, on pourrais pas avoir un système de commentaires, nous aussi, comme nos camarades de OI ou comme maia majorette et thierry theolier ? non, pasque bon, je sais que votre blog est exeptionnel et tout ça tout ça, mais…bon, enfin, c’était juste une idée, hein…

faire une fleur…

et baisser le son d’un cran.

oops I did it again…


(abus de kassoulet…)

Sauvé par le gong…

« l’autre jour avec Screech
on a pris un cocktail molotov
au bar résille… »

nourrir peau-d’âne?

Jojo les mains froides
il en avait deux…

Agorafocus:

1970: haaa, les bonnes vieilles seances de niquage collectif au coin du feu…

de nos jours, rien de tel que le chaleur d’un bon feu de bois de meubles en chene massif…

relax…

ainsi cela n’achève
pas que les chevaux…

puisque vous le dites…

prête moi ton tournevis

je te donnerais ma vertu

carrément…

ben quoi, moi aussi je peux faire ma pouête…

« La seconde vague aurait pu m’emporter vers le large. Vers le fond.

J’ai vu le rivage et ses veaux s’éloigner, sans un regard. A nouveau les courants me happaient vers sa concavité lisse. Je n’ai pas prié pour qu’elle ne s’effondre.Elle m’a déposé sur le rivage. Pour une nouvelle tentative, comme un fœtus désarticulé et malade.Mais je ne veux pas. Je veux regarder ma peau bronzée, déployer mes pensées vers le miroir et les stopper net, dégoulinantes. Introduire la chute, quitter la crête et revivre le tumulte, lucide. »

non mais!

"tainted love" – photo numerique

today

Pipi de Chat
IS
POLITICS

&:
comme tout le monde
je vous invite à vous rendre
de façon confidentielle
sur mon blog aujourd’hui
parce que j’y ai mis un lien
qui va vous interesser
un truc sur le cunnilingus en corée du nord
vachement balèze
y’a matière à débat
et tout et tout…

enfin bon les gens vous faisez
comme vous voulez hein…

c’est pas parce qu’on vous paie pour rien foutre au boulot
ou que comme moi on vous paie pour avoir bonne conscience
qu’on vas se tourner les pouces pour autant…
(dans l’autre sens ça marche aussi les pouces…:-))

allez ok je me casse…

et merde à l’amour!

bienvenue sur le site des Artistes Amoureux Anonymes

Les Artistes Amoureux Anonymes sont une association d’hommes et de femmes qui partagent entre eux leur expérience, leur force et leur espoir dans le but de résoudre leur problème commun et d’aider d’autres Artistes Amoureux Anonymes à se rétablir.
Le désir d’arrêter l’Art Amoureux Anonyme est la seule condition pour devenir membre des Artistes Amoureux Anonymes. Les Artistes Amoureux Anonymes ne demandent ni cotisation ni droit d’entrée; nous nous finançons par nos propres contributions. Les Artistes Amoureux Anonymes ne sont associés à aucune secte, confession religieuse ou politique, à aucun organisme ou établissement ; ils ne désirent s’engager dans aucune controverse ; ils n’endossent et ne contestent aucune cause.
Notre but premier est de demeurer Abstinents et d’aider d’autres Artistes Amoureux Anonymes à le devenir.

©A.A.A. Eros & Thanatos Inc.

pinaize on dirait bien que c’est ma fête aujourd’hui…

MERCI MERCI

=(*-*)=

je ne regrette rien

estragon t’es ou?

reviens…

un grand merci
de tout coeur aux artichauts
et aussi aux fans de carottes…

Camera oscura

J’avais kidnappé ton velo pendand que tu bronzais dans les Apalaches.

Je l’avais installé dans la chambre du fond, celle qui est fraiche en été,

un peu sombre parfois (elle est au rez de chaussée).

Mais il me rend dingue, je n’en peut plus. Je vais le renvoyer chez toi.

Il me raconte des histoires de foin et de carottes rapées dans le sens de la largeur.

Tout ça parce qu’il préfère la cuisine de ta mêre.

Alors, sans rancune…

mais la prochaine fois, s’il te plais,

mets le a l’abri avant de partir.

le riz ça constipe

maman s’il te plais pas de riz pour moi ça ira merci on va manger de la socca avec zan donc ça ira et puis en plus j’ai perdu ce stupide pari donc c’est ma tournée alors,… tu t’en souvenais, toi, que Noel Joel et Citroen c’etais dans l’Arrache Coeur et pas dans l’Herbe Rouge? et puis arrete de me demander si ça va toutes les trente secondes je fatigue a la fin et pis la question « pourquoi » aussi, a la fin j’en peux plus d’avoir a inventer des reponses pour te faire plaisir et si on parlais un peu Italien pour s’amuser parce que là je n’en puis plus plus plus si ça continue je vais me transformer en grain de riz sur un échiquier en pain de mie…

Very troublant..

depuis quelque temps

je ne saurais poster

sans me mettre a avoir

des idées saugrenues.

allez savoir pourquoi

j’ai le desir fréquent

de tartiner tout bonnement

mon ordinateur de…

… quelque chose de mou

souple et fondant

avec un fort accent.

cheri je t’aime cheri je t’adore

comme la salsa de pomodor…

Erratumtumtum…

mmm…j’ai comme une petite faim moi…

je vais aller me faire cuire une bonne raclette, hein…

et pis après, une camomille et au lit.

non mais…

Amère, tu me …

Une histoire de Ouf (la vache):

Ils avaient de beaux nez.

Elle l’avait creux

Il l’avait fin

ils echangèrent…

et tout finit bien
car à la fin
il ne passa rien…

OUF (la vache)…

hum hum

.

hello les petits clous

on m’appelle Steppen Wolf; en français, ça donne plutot un truc du style Stephane Loup.

Enfin, je sais pas, parce qu’on m’appelle jamais en français.

Les français me prennent pour un chien, alors ils font « psst , hep, piti chienchien par ici le bon nonosse… »

Qu’est ce qu’il sont droles…

ouaf!

a la demande générale…

on frise le raie-dix-cul…

Ha l’art contemporain…

bam bam tu l’as dit bam bambi … bouffi.

aujourd’hui, john à décidé de porter ce petit haut

en coton blanc qui met si bien en valeur son torse

aux proportions idéales (on appelle ce genre de

vêtement un « marcel »). il s’approche de moi et dit :

 » tu viens prendre un verre chez moi? …

t’inquiètes pas, entre nous ça restera purement sexuel. »

timide?

Rape me my friend

you’re not the only one…

Je ponce et puis j’oublie

C la vie C la vie …

L’homme sans peine:

Dur a cuire

Facile à manger…

spéciale dédicace

a base de powpowpowpow…

Pour une vie sociale riche et joyeuse

daltonien et sexy

i’m a creep…

I’m a looser

I wish I was special

but…

but I take care

parade -OX:

quand jean-yes s’enfuit, jean-fil s’emmele…

toi aussi, camarade tourguéniste qui ne sait pas quoi faire de son temps libre, au lieu de compter et recompter tes allocations chomage en euros, milites donc pour le droit des objets à disposer de leur destin!

toute la france manifeste:

li-bé-rez les ob-jets!

li-bé-rez les ob-jets!

jeudi: Cecilia et Adelaïde font du shopping…

ça baigne…

Feel good inc.

ça n’est qu’un passage, comme des garçons…

comme des garçons G mon ceinturon

je boys DON’T CRY moi non plus

parce que c’est NO WAY de pleurer

même si G beaucoup de mal

si JE VEUX ÊTRE UNE SAMOURAILLE

digne de ce NON

(non comme NON MERCI, je souhaite pas devenir une dame qui se tranforme doucement en de la poussière, NON, moi je veux refleurir au printemps, a chaque printemps il y a un phoenix à l’intérieur de moi et c’est tout alors… mille fois NON et MERCI pasque bon…)

à ma santé!

Je cherche du travail …

Pendant les travaux, les soldes continuent

au détour d’une botte de foin je croise Bill, ouvrier agricole.

tout ce qu’il porte sur lui : une salopette en jean élimée au genoux.

il me lance un regard politiquement incorrect. ça commence bien…

allez beau gosse, arrete de tourner ménage…

à force de réfléchir
quel genre de miroir
suis je donc devenu…

ici »