le récitant : Sally je t’aime.

Old par igor le 03 Juin 2003

Old par -- Zan le 30 Juin 2003

Old par igor le 26 Juin 2003

Old par Gu. le 03 Juin 2003

J’ai rencontré un type, c’est un rêve ambulant.

Il va falloir que je m’y fasse, et que lui se fasse à l’idée qu’il est plutôt en face d’une drôle de farce.

Old par motown le 21 Juin 2003

— et si on coupe l’herbe sous les pieds d’Attila, elle repousse ?

Old par -- Zan le 06 Juin 2003

Exploration dans les mailles du temps,

colmatage des trous d’amnésie, retouches en

tous genres.

Old par adc le 15 Juin 2003

Old par Gu. le 06 Juin 2003



I N E X O R A B L E

comme le venin

comme le sang dans l’eau chaude

comme le vol des anges

comme ta langue dans ma bouche

I N E X O R A B L E



Old par -- Zan le 01 Juin 2003

Ambi-Gü.

Old par Gu. le 19 Juin 2003

je n’ai pas cherché à t’éprouver

je me balance au bout de la liane

je n’ai pas cherché à t’éprouver

juste te sentir

tes épaules sont justes assez fines

pour y deposer un croc

j’y tisserai un fil d’emeraude

jusqu’à ta gorge lumineuse

et puis je frotterai tes doigts

d’une gomme noire

Old par -- Zan le 01 Juin 2003

J’ai la douce impression

Que tout le monde prend pour soi (…)

Cyber-people-world ego-concentration

mOi-mOi-mOi-mOi-mOi-mOi-mOi-mOi-mOi-mOi-mOi-mOi-mOi-mOi

Game Over Mister’player

Play again as a blOgger

Old par Gu. le 13 Juin 2003

Envie ce soir de t’écrire naisement « je t’aime ».

Je t’aime car tu es belle.

Je t’aime car tu sens bon.

Je t’aime quand tu es colère.

Je t’aime quand tu m’en veux.

Je t’aime quand tu allumes ta cigarette.

Je t’aime quand tu dis des bêtises.

Je t’aime quand tu fais la révolution.

Je t’aime quand tu dances.

Je t’aime quand tu as peur.

Je t’aime quand tu es triste.

Je t’aime quand tu souris.

Je t’aime dans la lumière du ponant.

Je t’aime surexposée.

Je t’aime.



Tu sais tout cela.

Depuis longtemps déjà.

Comment peux-tu encore me supporter ?

et

j’attends

qu’une

sirène

émerge

Old par -- Zan le 30 Juin 2003

Tourgueniev.com vous explique la vie :

Comment avoir des relations intertextuelles plus sécuritaires cet été?

Vous pouvez vous amuser et avoir des relations intertextuelles érotiques en ne prenant aucun risque de contracter le VIH.

Vous n’avez qu’à opter pour des relations qui évitent que du sperme, des fluides vaginaux ou du sang n’entrent en contact avec votre circulation sanguine.

Les relations intertextuelles sécuritaires incluent notamment :

– les baisers (y compris les baisers prolongés);

– les étreintes;

– les massages;

– les caresses, le toucher et la friction;

– la masturbation (seul ou avec votre partenaire).

Sans risque

Toucher le pénis, le vagin ou l’anus ne comporte généralement pas de risque.

Les seuls facteurs de risque sont si vous avez des lésions ou des plaies ouvertes qui peuvent laisser du sperme, des fluides vaginaux ou du sang infecté au VIH pénétrer dans votre circulation sanguine.

Risque modéré

Le sexe oral comporte certains risques, mais ces risques sont faibles car la salive ne transmet pas le VIH.

Si vous avez des lésions ou des plaies ouvertes dans la bouche, cependant, du sperme ou des fluides vaginaux infectés pourraient s’infiltrer dans votre circulation sanguine lorsque vous léchez ou sucez le pénis d’un homme ou le vagin d’une femme.

Risque élevé

Les tissus protecteurs du vagin et de l’anus sont minces et délicats et peuvent se briser facilement, sans que la brisure ne soit détectable.

C’est pourquoi les formes de relations intertextuelles les plus risquées comprennent :

– relations intertextuelles vaginales ou anales sans condom;

– partage et l’insertion de jouets érotiques sans condom et sans les nettoyer.

– Pour avoir des relations intertextuelles plus sécuritaires

Parlez de pratiques intertextuelles sécuritaires avec votre partenaire avant de faire l’amour.

Utilisez un condom en latex pour :

– la pénétration anale ou vaginale;

– le sexe oral pratiqué sur un homme;

– le sexe oral pratiqué sur une femme (placez un condom coupé dans le sens de la longueur ou un protecteur buccal sur le vagin en guise de barrière);

– les relations à l’aide de jouets érotiques qui sont partagés.

Utilisez du lubrifiant à base d’eau en grande quantité.

N’utilisez pas de Vaseline ni de produits à base d’huile qui réduisent la durabilité des condoms.

Utilisez un condom pour femme qui est fabriqué en polyuréthane (pas en latex); inséré avant la relation intertextuelle.

Ne réutilisez jamais un condom.

Old par igor le 25 Juin 2003

Le visage dans les nuages

le récitant : je veux encore un peu de miel.

Old par igor le 23 Juin 2003

Old par Gu. le 20 Juin 2003

TV IS NOT REALITY

Old par M. Fox le 23 Juin 2003

si loin de tout et de tout ça

je me demande si je dois

me demander des précisions

quant à mes projets futurs

concernant les enfants

que nous pourrions

avoir toi et moi.

————————

oneko week

thx miss C.

Old par igor le 04 Juin 2003

celui qui contrôle les médias contrôle le tEMps [ virtual void draw() = 0; ]
Old par sumoto le 18 Juin 2003


codebase= »http://download.macromedia.com/pub/shockwave/cabs/director/sw.cab#version=8,5,0,0″

ID=gaud_tr width=350 height=350>
type= »application/x-director » pluginspage= »http://www.macromedia.com/shockwave/download/ »>


Ce que nous ne voyons pas donne corps à ce que nous voyons<>Ce qui est vu serait fait de ce qu’on ne peut pas voir.

Old par sumoto le 05 Juin 2003

Elle s’imagine des spirales

un peu partout,

dans chaque petit bout de son corps

ça lui donne le vertige

elle sourit

Old par M. Fox le 13 Juin 2003

le récitant : le vendeur de papillons est amoureux.

Old par igor le 06 Juin 2003

Old par sumoto le 11 Juin 2003

Old par Gu. le 02 Juin 2003





Old par Gu. le 13 Juin 2003

Old par sumoto le 08 Juin 2003

Papa m’angOisse

Old par Gu. le 18 Juin 2003

Un indice : l'homme au sac ne dissimule pas son visage. L'avez-vous vu ?

L’intertextualité est le fait pour un texte de s’approprier un autre texte en le citant, le plagiant, le parodiant, ou plus simplement en y faisant allusion. Tout texte est un palimpseste.

«c’est précisément parce que l’intertexte peut ne pas être perçu qu’il suscite, lorsqu’il est repéré et compris, un plaisir certain : celui qui naît du clin d’oeil saisi, de l’humour partagé; plaisir également d’une compréhension à demi-mot, d’un échange avec la mémoire, le savoir, la lecture d’un auteur ; plaisir enfin de retrouver, enfouie dans sa mémoire, la trace d’un texte dont la perception est changée par son inclusion dans un autre texte. » (PiégayGros, ibid).

La connaissance de l’existence de l’intertextualité permet de remettre en cause les représentations traditionnelles de l’écriture comme travail absolument «original», c’est-à-dire inventé de toute pièce, sans modèle antérieur. L’emprunt, le pillage, le remodelage font partie de la règle du jeu littéraire.

Old par M. Fox le 23 Juin 2003

Il expulse chaque jour quelques unes des minuscules particules empoisonnées qui hantent ses poumons,

quelques grains dans une gangue visqueuse et épaisse de mucus

une toux longue et douloureuse

une compagne de tous les jours

qui ne l’abandonnera jamais

Old par M. Fox le 04 Juin 2003

En tout Goth sommeille Le Plagiste

Note : extraire la sandale (1) du complexe oedipo-freudophile

(1) Cf Tatie Dudulle

Old par Rodia le 16 Juin 2003

Agent Smith …

Old par sumoto le 24 Juin 2003

En me balladant avec Gü.

A Marseille dans la rue

On a déjà habillé

Nos futurs bébés

Tu voulais pas un garçon ?

– Si mais tant pis ! –

Old par Gu. le 05 Juin 2003

Un problème ?

Old par Gu. le 04 Juin 2003

I lOve jimpUnk

Old par Gu. le 29 Juin 2003

sally : on a jamais autant envie de poster que quand on doit s’occuper de ses papiers.

Old par igor le 21 Juin 2003

eh be, ça devient surpeuplé :

pour quelqu’un qui veut pas avoir un blog…

> by bituur esztreym 12:29 AM [°Ë]

Just have a look @nOblOg…

… and all others @jiMpuNk

Old par Gu. le 03 Juin 2003

Ces imprimés ont comme point commun d’avoir tous les deux beaucoup voyagé

Old par D.b le 21 Juin 2003

Mode d’écriture qui repose sur l’exposition

immédiate de la phrase. Lecture

contemporaine de l’écrit. Temps

de travail aboli, rumination interdite. Ecrire

pour se débarasser de sa pensée,

lourde ou trop légère. On ne garde surtout

pas sa morve trop longtemps dans sa bouche,

on crache.

C’est comme ça, ça pourrait être pire.

Old par adc le 01 Juin 2003

All those moments will be lost… in time… like tears… in the rain.

Torpeur

un peu de tort / beaucoup de peur

Une — — Torpille

dans mon flanc

et je pile \

I

I

I

I

I

mon dernier souvenir de mouvement c’est un rire


Old par -- Zan le 13 Juin 2003

Tom, attention à la danse des deux serpents au dessus du cul

Old par -- Zan le 09 Juin 2003

LES GENS ECONOMISENT DU TEMPS AVEC LES 35H ET CA LEUR PERMET DE PARTIR PLUS TOT EN RETRAITE ?

Old par M. Fox le 04 Juin 2003

Je regagne les Etoiles

Old par M. Fox le 17 Juin 2003

Old par sumoto le 06 Juin 2003

Je l’aime je l’aime je l’aime je l’aime je l’aime je l’aime je l’aime je l’aime…

Old par M. Fox le 18 Juin 2003

Reviens gitane.

Faisons de nouveau le tour que je parcours en un éclair la lune hospitalière.

Que je comprenne que sous les cratères, caos apparent il y a la vie, il y a le temps.

Ce cycle qui nous bouscule éternellement.

Repète moi une fois à voix basse la formule qui ouvre le coeur.

Confirme moi qu’il n’y a pas une route que ce n’est pas un labyrinthe mais un dédale (une entrée et plusieurs sorties).

Regarde moi enfin dans les yeux pour le signal « vas-y ».

Et tout recommencera….

Old par abdel le 09 Juin 2003

Old par Gu. le 16 Juin 2003

Avez-vous vu l’homme au sac ?

Cet homme là se fait passer pour Igor Tourgueniev…

La ressemblance est frappante… ça n’est pourtant pas lui.

Selon toute vraisemblance, ce « sosie » a été fabriqué par le clone de Zan…

Old par Gu. le 02 Juin 2003

Very jOli (…)

lili

Old par Gu. le 18 Juin 2003

Old par Gu. le 05 Juin 2003

helene par MSN : ça serait drole des films pornos clamant « les chattes les plus profondes d’europe »

Old par igor le 06 Juin 2003

PRAXIS ETC FETE DE L’INTELLECT BABIOLES FOIRADES

A prendre ou à laisser ; à consommer

sur place, ne surtout pas ramener à la maison ; genre

nouveau = easy-writing, ou action-writing.

Voir quelques lignes plus bas pour informations, ou s’adresser

à la caisse pour contact.

Old par adc le 01 Juin 2003

Encore une nuit passée

dans l’étreinte du manque

sueurs froides, panique et cauchemars

étaient au rendez-vous

Merci d’etre tous venus,

mes amis

(tu me manques,

j’aurais aimé pleurer et frissonner entre tes bras)

Old par M. Fox le 16 Juin 2003

Old par Gu. le 12 Juin 2003

le récitant : grand rassemblement tourgueniste à 21h ce soir sur la place.

Old par igor le 27 Juin 2003

envie de …


Old par -- Zan le 12 Juin 2003

H -10min

Old par Gu. le 18 Juin 2003

Rendez-vous là

à l’heure dite


Old par -- Zan le 05 Juin 2003

le récitant : quel dommage que nous ne sachions pas nous dire au revoir. at least… i love you…

Old par igor le 04 Juin 2003

Lu Sur NoblOg (…)

Old par Gu. le 05 Juin 2003

If space and imaginary time are indeed like the surface of the Earth, there wouldn’t be any singularities in the imaginary time direction, at which the laws of physics would break down. And there wouldn’t be any boundaries, to the imaginary time space-time, just as there aren’t any boundaries to the surface of the Earth. This absence of boundaries means that the laws of physics would determine the state of the universe uniquely, in imaginary time. But if one knows the state of the universe in imaginary time, one can calculate the state of the universe in real time. One would still expect some sort of Big Bang singularity in real time. So real time would still have a beginning. But one wouldn’t have to appeal to something outside the universe, to determine how the universe began. Instead, the way the universe started out at the Big Bang would be determined by the state of the universe in imaginary time. Thus, the universe would be a completely self-contained system. It would not be determined by anything outside the physical universe, that we observe.

Other scientists were much more ready than Einstein to modify the classical 19th century view of determinism. A new theory, called quantum mechanics, was put forward by Heisenberg, the Austrian, Erwin Schroedinger, and the British physicist, Paul Dirac. Dirac was my predecessor but one, as the Lucasian Professor in Cambridge. Although quantum mechanics has been around for nearly 70 years, it is still not generally understood or appreciated, even by those that use it to do calculations. Yet it should concern us all, because it is a completely different picture of the physical universe, and of reality itself. In quantum mechanics, particles don’t have well defined positions and speeds. Instead, they are represented by what is called a wave function.



This is a number at each point of space. The size of the wave function gives the probability that the particle will be found in that position. The rate, at which the wave function varies from point to point, gives the speed of the particle. One can have a wave function that is very strongly peaked in a small region. This will mean that the uncertainty in the position is small. But the wave function will vary very rapidly near the peak, up on one side, and down on the other. Thus the uncertainty in the speed will be large. Similarly, one can have wave functions where the uncertainty in the speed is small, but the uncertainty in the position is large.
So three dimensions, seems to be the minimum for life. But just as one can think of two dimensional beings living on the surface of the Earth, so one could imagine that the three dimensional space in which we live, was the surface of a sphere, in another dimension that we don’t see. If the sphere were very large, space would be nearly flat, and Euclidean geometry would be a very good approximation over small distances. But we would notice that Euclidean geometry broke down, over large distances. As an illustration of this, imagine a team of painters, adding paint to the surface of a large ball. As the thickness of the paint layer increased, the surface area would go up. If the ball were in a flat three-dimensional space, one could go on adding paint indefinitely, and the ball would get bigger and bigger. However, if the three-dimensional space, were really the surface of a sphere in another dimension, its volume would be large but finite. As one added more layers of paint, the ball would eventually fill half the space. After that, the painters would find that they were trapped in a region of ever decreasing size, and almost the whole of space, was occupied by the ball, and its layers of paint. So they would know that they were living in a curved space, and not a flat one. This example shows that one can not deduce the geometry of the world from first principles, as the ancient Greeks thought. Instead, one has to measure the space we live in, and find out its geometry by experiment. However, although a way to describe curved spaces, was developed by the German, George Friedrich Riemann, in 1854, it remained just a piece of mathematics for sixty years. It could describe curved spaces that existed in the abstract, but there seemed no reason why the physical space we lived in, should be curved. This came only in 1915, when Einstein put forward the General Theory of Relativity.
Old par igor le 13 Juin 2003

Ecrire, ou à peine le faire, comme on carresse prudemment un fauve qui roupille.

Old par adc le 29 Juin 2003

NB

Je ne lirai pas (même sous la torture) votre pavé

livresque saignant.

Old par adc le 15 Juin 2003

Un indice : quelque part dans une clinique abandonnée... Avez-vous vu l'homme au sac ?

[…] Fondu enchaîné. Sorti de nulle part, quelqu’un me félicite le plus sérieusement du monde pour mon interview « dans Technikart ». Quelqu’un que je connais, j’en suis sûr, et pourtant je n’arrive pas à l’identifier. Pris d’un élan lyrique, j’engage une conversation éthylique avec E., une journaliste de Cosmopolitan qui croit que je travaille avec S.M. : elle trouve tout « génial », je lui parle de surfers hawaïens et de Peter Sloterdijk, « et je t’enverrai une épreuve de mon bouquin en avant-première, c’est promis ». Sur ce, J. surgit de la foule, me claque une bise, et se plaint qu’il y a trop de monde au bar ; je lui explique que « cette compression humaine est une magnifique œuvre d’art », très fier de cette réplique un peu approximative. […] Saut à suivre jusqu’en fin de soirée, je tombe sur B. de K. – ça m’arrive tous les trois mois environ. Comme d’habitude, je me précipite sur lui avec un sourire béat. Comme d’habitude, il est trop ivre pour se souvenir de moi mais il fait semblant de me reconnaître, avec un aplomb qui me laisse admiratif. Et comme d’habitude, je lui demande s’il a de l’herbe sur lui, question à laquelle j’obtiens invariablement la même réponse : « Ah non, camarade… mais j’vais demander à mon épouse, si elle a du matériel on s’fume un calumet sous la tente.». […]

BB & BG – 1

L’autre – 0

Old par Gu. le 03 Juin 2003

PERDU CHAT GRIS, YEUX BLEUS, RAPPEL DE VACCINS URGENT

Old par adc le 01 Juin 2003

le récitant : into the groove…

Old par igor le 16 Juin 2003

Samedi 14 juin 2003 – 15h43

je pleure à gros sanglots silencieux, roulée en boule sur le lino de la cuisine où mes larmes tracent des sillons de propreté.

Merde. Je croyais que ça n’arrivait qu’aux autres. Merde merde MERDE.

Putain j’ai couché avec un mec qui a des magnets sur la porte de son frigo.

Old par igor le 18 Juin 2003

AUR_EXEC=rech AUR_IF($C1 == C1)

AUR_EXEC=rech2 AUR_IF($C2 == C2)

AUR_EXEC=rech3 AUR_IF($C3 == C3)


Old par M. Fox le 30 Juin 2003

je t’aime

je crois que j’aime tes traces de pas

dans la neige

je crois que j’aime les traces de sang

sur la moquette

je t’aime

——————

ici Paris

demain Pau

retrouver Nicolaï

couper les ponts une semaine

aller à la montagne

ou à la mer

ou juste à la campagne

compter les moutons

et les pissenlits

par la racine

Old par igor le 01 Juin 2003

à la mode, à lamode…

Old par -- Zan le 03 Juin 2003

Il avait vu une grande maison, ancienne, aux lourdes poutres de bois

les étages inférieurs semblent inondés par une eau saumatre

des vieillards et des fous arpentent le dernier étage

certains présentent des malformations

il a aussi vu un animal dégénéré,

comme un chien avec des pattes surnuméraires

qui se déplace un peu comme un scorpion

Il a regardé par la fenetre,

un cadavre est pendu dans le soleil

des corbeaux sont perchés sur ses épaules

et lui donnent des coups de bec

pour lui dévorer les yeux

Il détourne le regard

et cherche à revoir les fous et le scorpion

mais ils ont disparus

la salle semble avoir pris de nombreuses années

et le sol est jonché de souillures et de vomi

où grouillent de très nombreux vers

l’odeur est immonde

Il plonge à présent dans l’eau glauque et malodorante

et traverse plusieurs étages sans vouloir regarder tout autour

il croise le cadavre d’un oiseau blanc

aux plumes gorgées d’eau,

lui donnant une apparence monstrueuse

Il atteint une poche d’air

en rejoignant le niveau du sol

un homme jeune à l’air avenant

tente de convaincre un auditoire invisible

de rejoindre son parti politique

il présente des brochures qui vantent

l’humanité du parti et sa grandeur d’ame

on ne sait qui l’a placé ici

pour distraire d’éventuels visiteurs,

égarer leur attention

et les détourner du macabre spectacle des étages supérieurs

Old par M. Fox le 16 Juin 2003


Old par M. Fox le 06 Juin 2003

embarquement immediat pour la secretaire en porte trois

le récitant : je poste et tu ripostes.

Old par igor le 14 Juin 2003

Résonnance recherchée

Que nos regards

En récépissé

jeudi

réunion

elysée, ariane, synapsys, visualfriendly

maman

antoine, maman, olivier, caroline, moi, champagne, soleil

caroline

amour, câlins, tendresse, miaou

île enchantée

fatigue, orage, danse, sourire, amis, tempête

Old par igor le 20 Juin 2003

boringirl (…)

Old par Gu. le 05 Juin 2003

Merci pour ce bel anniversaire

ton cadeau si original restera longtemps gravé en moi

Old par M. Fox le 21 Juin 2003





Old par Gu. le 10 Juin 2003


Old par M. Fox le 13 Juin 2003

Old par Gu. le 17 Juin 2003

Le dernier présage m’avait plongé dans une intense tristesse,

il disait quelque chose situé entre le très pragmatique un sou est un sou et un définitif on ne peut pas mépriser l’argent

il me faudrait un peu de temps pour l’incorporer, celui-ci

Old par M. Fox le 05 Juin 2003

Old par sumoto le 28 Juin 2003

sea of clouds

Où est la vie ?

J’avais demandé à mes étudiants en

photographie d’enregistrer les petits événements,

dans une ville. Les mains ! Amoureux, travailleurs saisis dans

la simplicité d’une action dont le sort du monde

ne dépend pas ! Alors la vie toute entière

fut dans la main d’une jeune femme qui s’agrippe à celle

de son ami ! Photographiez le chaînon, le lien ! Et la vie

ne sera qu’une tendresse et rien d’autre (amoureux sur les bancs publics

pourquoi pas !).Quand un beau geste fait oublier les restes, la vie s’affirme

dans une mécanique factuelle, simple. Un gosse qui ramasse un

caillou, et bien je suis heureux de le voir ! Une femme qui court

sans être poursuivie dans un boulevard en contre-jour, c’est ça !

Commencement de la fiction ! La vie est dans cette minceur,

ouverte aux histoires. L’homme se lève de son banc, jette le

journal dans la poubelle, il fait bien, et il continue sa route. J’ai

vu à travers ce geste la nécessité de se

retrouver et de lâcher le poids du monde. Marche vieillard !

Old par adc le 20 Juin 2003


Old par M. Fox le 19 Juin 2003

millions of Peaches, Peaches for me

Old par M. Fox le 18 Juin 2003

ici »