je sais pas ce que j’ai foutu de Violetta…


Old par -- Zan le 18 Juin 2003

Old par -- Zan le 26 Mai 2003

J’ai vraiment une sale gueule ce matin…


Old par -- Zan le 13 Mai 2003

je me confronte encore avec ton quotidien
comme avec un camion lancé à vive allure

Old par -- Zan le 13 Nov 2002

Et ainsi Danaé, la toute belle,
Passa de la lumière heureuse du jour à des murs d’airain,
Et dans cette chambre secrète et close comme une tombe,
Elle vécut en captive.

Old par -- Zan le 04 Nov 2002

se méfier des expectase-extasy girls ?


OUI ?
NON ?
BOF ?

si déjà elle peut éviter de m’étrangler avec ses tentacules…

Old par -- Zan le 16 Fév 2005


Old par -- Zan le 06 Oct 2004

Old par -- Zan le 10 Déc 2002

Old par -- Zan le 28 Nov 2002

j’ai dansé dans paris la nuit
fait l’équilibriste sur des toboggans
évité de m’émouvoir
dormi dans des bras improbables
étreintes éthyliques
effacé de ma mémoire
les détails
évité de m’émouvoir
passé un dimanche
sur des toboggans
très très hauts

Old par -- Zan le 30 Oct 2002

(abstrait, absurde, allégorique, chimérique, fabriqué, fabuleux, fantaisiste, fantasmagorique,
fantastique, fantomatique, faux, feint, fictif, idéal, illusoire, imaginaire, impossible, inexistant,
inventé, irréel, légendaire, mensonger, mythique, onirique, prétendu, rêvé, romancé, romanesque,
supposé, théorique, utopique, visionnaire)

Old par -- Zan le 05 Déc 2002

Old par -- Zan le 25 Juin 2005

Le quatrième jour, Holoferne donna un festin à ses serviteurs, et il dit
à Vagao, son eunuque : « Va, et persuade à cette Juive de consentir de
bon coeur à habiter avec moi. Ce serait une honte pour un homme,
chez les Assyriens, qu’une femme se moquât de lui et le quittât sans
avoir cédé à ses désirs. » (Judith, 12, 10-11)

« Seigneur Dieu, fortifiez-moi à cette heure ! » Et de deux coups sur la
nuque, elle lui trancha la tête. Puis elle détacha le rideau des colonnes
et roula par terre le corps décapité ; et, sortant sans retard, elle donna
la tête d’Holoferne à sa servante, en lui ordonnant de la mettre dans
son sac. (Judith, 13, 9-11)

Old par -- Zan le 31 Oct 2002

« Si je n’étais pas devenu
Tellement lâche
Pour avoir toujours sans relâche
Brûlé mon cœur à ton sein nu
Je te tuerai comme une chienne
Toi qui m’a perfidement
Trompé pour un nouvel amant
Sans même qu’un remords te vienne
Je plongerai dans ton sein nu
Qui tous les tente
La lame rouge et tremblotante
Du premier coutelas venu
Je crèverai de piqûres
Tes lèvres roses
Tes lèvres qui disent des choses
Où somnole une trahison
Et je balafrerai tes hanches
Tes flancs et leur duvet cendré
De quelque croix de Saint André
Faisant sillon dans tes chairs blanches
Mais quoi ? Tes lèvres m’ont menti!
J’en veux encore…
Menti tes yeux – j’en veux encore…
En implorant ton repentir
Je veux à nouveau sans relâche
Brûler mon cœur à ton sein nu
Puisqu’ Hélas ! je suis devenu
A force de t’aimer
Un lâche. »



I N E X O R A B L E

comme le venin

comme le sang dans l’eau chaude

comme le vol des anges

comme ta langue dans ma bouche

I N E X O R A B L E



Old par -- Zan le 01 Juin 2003

…trop tard…


Old par -- Zan le 08 Avr 2003


1er : le facteur

La femme aux sacs de courses termine avec plus de deux minutes de retard

Old par -- Zan le 10 Fév 2006

J’ai tant rêvé de toi que tu perds ta réalité
Est-il encore temps d’atteindre ce corps vivant et de baiser sur cette bouche
la naissance de la voix qui m’est chère ?
J’ai tant rêvé de toi que mes bras habitués en étreignant ton ombre à se croiser
sur ma poitrine ne se plierais pas au contour de ton corps, peut être.
Et que, devant l’apparence réelle de ce qui me hante et me gouverne depuis
des jours et des années je deviendrais une ombre sans doute.
Ô balances sentimentales.
J’ai tant rêvé de toi qu’il n’est plus temps sans doute que je m’éveille. Je dors
debout, le corps exposé à toutes les apparences de la vie et de l’amour et toi,
la seule qui compte aujourd’hui pour moi, je pourrais moins toucher ton front
et tes lèvres que les premières lèvres et le premier front venu.
J’ai tant rêvé de toi, tant marché, parlé, couché avec ton fantôme qu’il ne me
reste plus peut-être, et pourtant, qu’à être fantôme parmi les fantômes et plus
ombre cent fois que l’ombre qui se promène et se promènera allègrement
sur le cadran solaire de ta vie.
R.D.

Old par -- Zan le 10 Jan 2003

Old par -- Zan le 20 Nov 2003

Sur les traces
de l’Extra-Gondin


Old par -- Zan le 20 Oct 2005

hey brunie

je peux rentrer dans ta bouche

tu peux m’avaler

complètement

j’ai une particularité

à toi de la découvrir

après on jouera au mikado

après on fera l’amour

Old par -- Zan le 23 Déc 2004

Old par -- Zan le 24 Oct 2002

Accoudé au bastingage, on regarde s’éloigner le quai du petit port, puis défiler de belles rives sauvages. Bientôt l’odeur des embruns se fait plus forte.

Old par -- Zan le 03 Avr 2003

Lucy ne voulait plus rien entendre.
Ni rien voir d’ailleurs
Elle voulait juste lécher ce garçon jusqu’à usure totale de sa langue

Old par -- Zan le 11 Sep 2005

salace comme une limace

Old par -- Zan le 11 Mai 2005

–luv

Old par -- Zan le 15 Mai 2003

un côté rose..............................................un côté bleu

))))((((


Old par -- Zan le 24 Mai 2003



Jolie

ville


Old par -- Zan le 10 Juil 2003

et

j’attends

qu’une

sirène

émerge

Old par -- Zan le 30 Juin 2003

tellement coincée
elle ne savait plus où se mettre


Old par -- Zan le 19 Mai 2003

Petit à petit, l’oiseau

hoooooooooooooooooooooo !

Old par -- Zan le 17 Jan 2003

Dans toutes les mers / Nous avons ramé
Comme si la galère / nous était contée



Old par -- Zan le 07 Nov 2002

Old par -- Zan le 19 Mai 2003

perdu clone (suite)

je ne l’ai toujours pas retrouvé

Et en fait je pense qu’il s’agit plutôt d’une fugue.
En effet son comportement était étrange depuis quelque temps
il accomplissait les basses besognes (comme porter les trucs lourds,
faire les courses etc…) avec de plus en plus de difficulté et maugréait
carrément quand je l’envoyais se faire engueuler à ma place par mon
banquier ou mon patron.

j’ai surtout peur à l’idée qu’il se fasse passer pour moi dans l’intention
de me nuire

Old par -- Zan le 01 Mai 2003

Le jour où tu es née

Le soleil s’est mis en habit

on fit une fête au ciel

et Dieu lui-même a dansé


Old par -- Zan le 18 Juin 2003

une fois sortie du magasin
marie-jo ressentit soudain le besoin
de vérifier si le modèle
était bien conforme
à celui du catalogue

Old par -- Zan le 18 Fév 2006

J’ai des pieds de tigre

fantastiques

avec

j’amortis les chocs

je reste de glace

je saute

les étages

je réconcilie les amoureux

et je joue du banjo

en regardant la rivière s’en aller

Old par -- Zan le 16 Déc 2004

mais j’étais quand même le mieux que tu aies connu, non ?

Old par -- Zan le 27 Mai 2005

Tous les vendredis, Igor organisait des karaokés survoltés dans son living.

Il ne laissait jamais personne chanter sur Indo.

Indo, c’est moi, qu’il disait.

Après il se perdait sur la généalogie plus ou moins croisée entre les Sirkis

et les Tourgueniev.

ex : « l’aventurier, c’est Grishka Sirkis qui l’a composé, et il joue de la batterie

sur le titre, mais ça, peu de gens le savent… »

hé oui eux aussi auraient eu un jumeau maudit…

Old par -- Zan le 29 Déc 2003

Bien mariner dans l’alcool toute la nuit
Et au petit matin se piquer au dard du soleil
Parce qu’il est plus pointu à cette heure-là
Et nous plus moelleux aussi
En espérant se retrouver
A côté d’un oignon sympa
D’une courgette gentille
D’un poivron rieur
————

Old par -- Zan le 22 Nov 2002

j’aime bien qu’on m’offre des étoiles

Old par -- Zan le 18 Oct 2002

Morning Sex Robot
I miss You a lot

Old par -- Zan le 03 Fév 2003

Tu as de si belles jambes, tu devrais en avoir beaucoup plus

Old par -- Zan le 26 Nov 2002

Ce soir j’ai causé longuement avec mon ange gardien.

Nous avons évoqué son désengagement, son manque de motivation ces temps-ci.

Je pense qu’il traverse une mauvaise passe, il semble au bord de la dépression



Old par -- Zan le 09 Avr 2003

«Il tuo sesso
è duro
come un sasso !»
Hélas
je ne savais pas
jouer du saxo

Old par -- Zan le 10 Juin 2005

Old par -- Zan le 28 Jan 2003



les 3 chinoises disaient l’oracle avec une précision d’orfèvre

La première disait l’avenir

et les pièges à éviter

La deuxième connaissait les bons

et les mauvais anges,

La dernière savait révéler

nos forces cachées

malheureusement je ne parlais pas leur langue


Old par -- Zan le 04 Juil 2003

2d2s

Old par -- Zan le 12 Déc 2002

à la mode, à lamode…

Old par -- Zan le 03 Juin 2003

amor y amor

Old par -- Zan le 14 Avr 2003

Embrasse-moi, j’étouffe !

Old par -- Zan le 15 Nov 2002

je n’ai pas cherché à t’éprouver

je me balance au bout de la liane

je n’ai pas cherché à t’éprouver

juste te sentir

tes épaules sont justes assez fines

pour y deposer un croc

j’y tisserai un fil d’emeraude

jusqu’à ta gorge lumineuse

et puis je frotterai tes doigts

d’une gomme noire

Old par -- Zan le 01 Juin 2003

hum

bon, promis j’arrête.

(quand même il est balèze ce Ren)

Old par -- Zan le 04 Nov 2004

fuck you doctor !

Old par -- Zan le 03 Déc 2004

en fait l’identité secrète de catwoman,

c’est d’avoir une entreprise d’agente secrète- filatures en tous genres

dans la banlieue de Nice et ses environs (les collines, les piscines)…

mais restons discrets

Old par -- Zan le 09 Oct 2004

Old par -- Zan le 17 Mar 2007



J’ai réussi à me glisser au bal

en me jouant des gardiens

avec une fausse invitation



de sous la table

à travers les plis de la nappe

je l’observe — elle danse

elle a mis sa belle robe rouge

ainsi c’est lui ce mystéreux amant

pour lequel elle m’abandonne

que peut-elle bien lui trouver

de spécial ?


Old par -- Zan le 05 Juin 2003

Heureusement elle a rencontré le Dr Glück
les informations sur le docteur Glück sont en cours de vérification

Old par -- Zan le 19 Mai 2003

vous avez des têtes bizarres ce matin

Old par -- Zan le 31 Oct 2002

So, you take my hand ?

Old par -- Zan le 17 Jan 2003

ça s’arrange pas…


Old par -- Zan le 13 Mai 2003

Old par -- Zan le 24 Oct 2002

— et si on coupe l’herbe sous les pieds d’Attila, elle repousse ?

Old par -- Zan le 06 Juin 2003

Old par -- Zan le 23 Oct 2002

(quitte) léopard (avec moi)

Old par -- Zan le 28 Jan 2003


Old par -- Zan le 12 Mai 2003

Chez les Druides, le gui était considéré comme une plante sacrée.
Selon eux, cette plante avait des propriétés miraculeuses, dont celles de guérir certaines maladies, d’immuniser les humains contre les poisons, de leur assurer la fertilité et de les protéger des méfaits de la sorcellerie.

Old par -- Zan le 02 Jan 2003

Beedable adj. esp. BrE.
(of a person)
easily influenced or controlled

Old par -- Zan le 22 Jan 2003

Rendez-vous là

à l’heure dite


Old par -- Zan le 05 Juin 2003

Old par -- Zan le 05 Mai 2003

C’est en forgeant qu’on devient forgeron

Soit, mais…

A trop tater on devient tatillon
A trop mater on devient matadore
A trop trier on devient tricératop (of the pop !)

Old par -- Zan le 18 Fév 2003

Bon voila c’est dit.

Old par -- Zan le 08 Sep 2003

Old par -- Zan le 20 Jan 2006

19 mai 2004 — rapport numéro 1 — 5 occurences correspondent aux critères

Old par -- Zan le 19 Mai 2004

Old par -- Zan le 27 Déc 2002





ô ma Reine !

Je suis à tes pieds

comme ta robe



Old par -- Zan le 31 Mai 2003

How to belong to Tour-gueule-nism…

Old par -- Zan le 12 Mar 2004

Old par -- Zan le 02 Mai 2003

De samedi à mardi rien du tout juste une ombre nerveuse
j’ai cru reconnaître Orad mais peut être pas en fait
peut être juste une ombre avec personne au bout
je ne suis pas sur
j’aimerais cesser de n’être sur de rien

Au point où on en est, il semble que Mozart soit inutile.

il ne faut pas mettre tous ses yeux dans le même panier

Old par -- Zan le 20 Nov 2002

— Eating red soup I wonder why
I could have loved you sometimes
I’m not a dreamer anymore
I’m just a pisstank of your blood

Old par -- Zan le 16 Jan 2003

Leur histoire c’était pas du coton
c’était pas doux comme de la soie
pas chaud comme de l’alpaga
ni toujours lisse comme du lycra
de là à ne tenir qu’à un fil
il en fit une drôle de bobine


Old par -- Zan le 30 Avr 2003

Gaffe !

Gaffe !

Gaffe !


Old par -- Zan le 08 Avr 2003

Théodora m’adora

Mais c’est Cunégonde

Qui sauva le monde

— — — — — — — — — — — — — la vie est étrange que voulez vous — — — — — — — — — — — — —

Old par -- Zan le 31 Juil 2003

Je porte à mes lèvres la coupe chargée de tes vices le délice des calices le calice des délices le câlin à hélice le moulin à malice etc…

Old par -- Zan le 02 Jan 2003

merci Papy Ivan d’avoir enfin rétabli la moitié de dialogue manquante

entre monsieur gras et monsieur maigre.

Vous êtes définitivement mon héros et mon Dieu,

et merci à Igor, le saint esprit, d’avoir intercédé en ma faveur…

(Je ne révèlerai jamais qu’il fabrique d’obscures mises en scènes

avec la complicité de son frère Nicolaï

pour se faire une fausse auréole

à l’aide d’une casserole….)

En attendant Monsieur gras a subi une sévère cure d’amaigrissement, je ne sais pas si ça lui va bien…

Old par -- Zan le 28 Juil 2003

sous les arcades

il regardait la bouteille

avec une compassion infinie

comme si elle eût été

un enfant fievreux

Old par -- Zan le 02 Juil 2003

ça se passe de commentaire, non ?

Old par -- Zan le 25 Sep 2003

Le dimanche, les chiens-loups se baladent en chat-loupes…

Old par -- Zan le 15 Avr 2003

Le bus ne vient pas.
La pluie me coule dans le cou.
Je regarde cet enfant que sa mère essaie désespérément d’attirer de l’autre côté.
Il a 4 ou 5 ans. Il est tout tendu vers ce pigeon qui agonise sur le trottoir détrempé.
Hypnotisé.
Premier contact de sa petite vie avec la mort et l’agonie. Des ailes qui font ploc dans la pluie sale.
Dans le torrent du caniveau, j’ai déposé un bateau en plumes.
Il a dévalé la rue jusqu’au sexe avide l’égout.
Une chose si simple.

Old par -- Zan le 12 Nov 2002

Le Dr Glück était passionné de broderie…

Old par -- Zan le 19 Mai 2003

Mille petits signes

auraient du m’alerter

sur le côté légèrement toxico

de cette fille

aux cheveux jaunes

par exemple, elle disait :

«la seringue sur le gâteau»

franchement…

Old par -- Zan le 23 Sep 2004

enchevêtrons-nous


Old par -- Zan le 04 Juin 2003

sous pli discret

Old par -- Zan le 04 Jan 2005

Oooooooh Catharinetta Bella — tchi tchi —
écoute l’amour t’appelle — tchi tchi —
pourquoi dire non maintenant — oooooooh oooooooh —
faut profiter tant qu’il est temps — oooooooh oooooooh —
Plus tard quand tu seras vieille — tchi tchi —
Tu diras vers son oreille — tchi tchi —
« Si j’avais su en ce temps là » — aaaah aaaah —
Oh ma belle Catharinettaaaaaaaaaa —

Old par -- Zan le 05 Fév 2003

je vais me trancher la tête

et hop, plus de problème de coiffeur

Old par -- Zan le 26 Avr 2003

îvres de sérénité

Old par -- Zan le 19 Déc 2002

ici »