bon, y’en a marre !

STOP ou ENCORE ?

Old par igor le 07 Avr 2004

glOire (…)
Old par Gu. le 07 Avr 2004

Et leurs yeux se rencontrèrent…

Old par JLB le 07 Avr 2004

le récalcitrant : essaie encore –

Old par felix le 07 Avr 2004

le récitant : je parle de fermer le site. à jamais. envoyer bouler la gloire aux horties.

Old par igor le 07 Avr 2004

……..
……..
……..

Old par Gu. le 07 Avr 2004

Gü. : Si tu penses qu’il est l’heure mOn ami, alOrs fait dOnc (…)

Old par Gu. le 07 Avr 2004

encOre

e

n

c

O

r

e

(…)

Old par Gu. le 07 Avr 2004

ILS VEULENT UTILISER

MA TECHNIQUE

DOUCEMENT ME LAA

METTRE C’EST POUR

CEUX KON REVISE

POUR CEUX KON

VISE LA TETE –

Old par felix le 07 Avr 2004

STOP

stop !

ZE BLOG !

Old par grishka le 07 Avr 2004

Tourgueniev : année 2004, retour à la profitabilité ?

Kiev(AP)

La société de services dans le domaine du conseil et de l’intégration des architectures bloguistes

Tourgueniev-SA a publié un résultat net en 2003 de 1 Million d’Euros, une performance qui permet

à la société de renouer avec les bénéfices. Elle avait affiché une perte

nette de 9,3 ME en 2002. La marge nette ressort ainsi positive à 2,4% contre -21,3% un an plus tôt.

Le résultat d’exploitation est également repassé dans le vert à 1,4 ME (soit une marge

d’exploitation de 13,3%) contre une perte de 5,9 ME en 2002 (pour une marge d’exploitation de -13,3%). Le chiffre

d’affaires est ressorti en baisse de 6,1%.

Malgré un retour à la profitabilité, les rumeurs de fermeture vont bon train. Noam Chomsky du MIT

a manifesté son inquiétude quant à la nouvelle tendance séditieuse de la société

Tourgueniev-SA. Alors que le conseil d’administration démentait toute rumeur de verrouillage des actifs, un des membres

du conseil, Igor Tourgueniev, confirmait les intentions de Tourgueniev-SA dans une lettre envoyée à la CWA.

Cette lettre laissait entendre qu’il régnait une sérieuse discorde au sein du conseil d’administration et

qu’un conflit pathogène grondait au sein de la direction.

Arnaud Lagardère a exprimé sa "préférence pour une vente en bloc de l’ensemble et,

si possible, à un Français, mais avant tout la nécessité de donner la priorité aux

intérêts des actionnaires, donc de retenir le candidat le plus offrant, quel qu’il soit".

Old par sumoto le 07 Avr 2004