rififi

l’homme est un loulou pour l’homme…

En écrivant ces quelques lignes…

Je ne sais pas encore à quoi ma tendre.

Il est clair qu’après quelques verres de champagnes,

les idées se font moins cohérentes – ce mot me peine

c’est dire que les mots ne viennent pas avec la même force que dictés

par un organisme empli de lucidités ou de crudités.

(spéciale dédicace à nos mamies vegans)

Old par To le 18 Août 2004

nEwcUT

Old par Gu. le 18 Août 2004

Pause matérialiste


Je suis venu voir

avec les autres

toutes ces fleurs sur la tombe

On a bu un coup en vidant le bar du mort

ça a l’air d’avoir été un sacré gars

qui buvait plus souvent qu’à son tour

Tout le monde parlait de lui,

moi je matais un mec splendide

adossé à une tombe,

observant l’horizon d’un air absorbé

Pour lancer la conversation

je lui ai demandé s’il connaissait le mort,

s’il savait de quoi il était décédé

Il a eu l’air surpris par ma question

puis m’a regardé en souriant

J’aurais tout donné pour qu’il sourie encore

son visage éclairé par les bougies

et les guirlandes lumineuses

en faisait un ange,

Il m’a alors dévisagé avec bienveillance

et il a dit :

dommage que tu partes, on aurait pu bien s’amuser, toi et moi

Drogue

Now I wanna be your drogue.

Après une réflexion fruitée et bien mûre,

La reflexion vint à moi en cette perfide sentence :

Prenons un individu localisé en un point A.

Admettons qu’il consomme une quantité X de substances Y.

Qu’observe-t-on à la lumière de l’astre sol-air ?

Que l’individu en ce point A est défoncé.

Et que s’il est défoncé, c’est peut-être qu’il est clair.

Old par To le 18 Août 2004

Tu es un épice dans mon quotidien,

pas mon sel,

plutot un qui pique beaucoup

et qui fait pleurer

tripTy°sixE


Old par Gu. le 18 Août 2004

ma parole, je vois double…

qui a shtroumpfé mon ordinateur?