S

Old par Gu. le 28 Mai 2003

F

Old par Gu. le 28 Mai 2003

Vous n’aimez pas la vie ?

Old par adc le 28 Mai 2003

Oui mais le zèbre vit à Belleville

Old par Gu. le 28 Mai 2003

Avoir le don de faire un bon dans le temps.

Pas comme une machine avec laquelle on voyage, non.

Avoir le don de ne plus sentir la vie.

Pendant un mois un seul.

Comme si l’on m’avait endormie…

Avoir le don de me sortir de ma létargie.

Seule reste à ma conscience la connaissance.

De tous les évenements.

Sans une seule trace d’émotion.

Un être pensant, froid, distant et imperturbable.

Une machine à ne plus vivre…

Old par Gu. le 28 Mai 2003

Beauté

Je voudrais dire deux ou trois choses sur la beauté.

Premier essai : la beauté comme énigme.

La beauté n’exige rien, et m’offre des pistes

que je dois traduire — pour être avec elle.

Si j’essaye de la posséder, elle se rétracte,

puis disparaît. Ma position de spectateur est la seule attitude

possible : prudemment distancié.

En elle, s’irise une image. Ne rentre pas dans la beauté, ne

te contemple pas en elle, sinon elle te crèvera les

yeux. La beauté est une chose du dehors. Est-ce l’émotion

qui la signale ? Oui, mais la beauté a quelque chose à voir

aussi avec la pensée mais je ne sais pas trop quoi. Quand Rimbaud

décide de lui tordre le coup, la beauté est devenue sa rivale.

Ne te bats pas contre elle, n’essaye pas de l’assagir, ou de la faire

mentir. Comme si la beauté était une création !

La beauté : dimension inconnue. En elle parle la raison

qui s’affolle, les larmes d’un enfant. Elle naît dans l’intervalle

mince, quand la vie matérielle se met à rêver.

Chacun a sa propre expérience de la beauté.

Quant à moi, je l’ai souvent trouvée au milieu des

grandes villes étrangères, sur un visage

mélancolique d’une femme qui allait nulle part.

Old par adc le 28 Mai 2003



SpOke

vous

parle !

Old par Gu. le 28 Mai 2003

Old par sumoto le 28 Mai 2003

Un lézard bronze depuis des heures sur la dalle de béton

Old par Gu. le 28 Mai 2003



Ma vie est si dissolue

ces temps-ci

ça fait une semaine qu’il faut que je m’y mette

à dénouer ma copine

bon je le fais demain


Old par -- Zan le 28 Mai 2003

Old par Gu. le 28 Mai 2003

STP

Quand tu es fier d’une phrase écrite,

supprime la tout de suite.

Old par adc le 28 Mai 2003

N

Old par Gu. le 28 Mai 2003

R

Old par Gu. le 28 Mai 2003

Old par Gu. le 28 Mai 2003

Présage de fin d’après midi : L’ex de ton ex est en ville

c’est absolument ininterprétable,

j’imagine que je fais un contre-sens quelque part

mais où ?

Old par M. Fox le 28 Mai 2003

Pin Up électronique

Old par Gu. le 28 Mai 2003

Pourquoi avoir honte de sa vie intérieure ?

Old par adc le 28 Mai 2003

E

Old par Gu. le 28 Mai 2003

Trop de foirades dans le monde des à-peu-près !

Old par adc le 28 Mai 2003

AVIS : TROP DE MAUVAISES IMAGES M’ELOIGNENT DU BEAU MONDE.

Old par adc le 28 Mai 2003

Où me conduisez-vous ?

Old par adc le 28 Mai 2003

Ecrit en pause longue

Clic

Parler pour soi ne va pas de soi.

Avis

Vivre est désormais inséparable de l’écriture, le

mariage est déjà consommé.

400 iso

Je regarde sur la planche de la bibliothèque les dix

films noir et blanc non développés. Pourquoi

est-ce ainsi ? 360 images de la vie cachées dans

ces boîtes. Je ne me souviens de rien.

Il doit y avoir, grosso modo :

– Des inconnu(e)s

– Des connu(e)s.

– Objets d’intérieurs.

– Fragments de nuages.

– Une épaule.

– Un pied.

– E. cachée sous les couettes pour fuir l’objectif.

– Portrait de mon père sur son canapé Louis XV (rouge).

– Autoportraits insatisfaits.

– Chute de films illisibles.

– Peut-être des images d’Italie ? (Milan ? Turin ?)

Contrariétés

Je n’écris pas (ou très peu) d’histoires. (Nouvelles ou romans.)

Dans la vie, quand une histoire amoureuse s’amorce, je flippe, je me casse

et retrouve mon chaos : repère pas pépère du tout.

ALLEZ SAVOIR POURQUOI !

Autologie.

Autoportrait en rameur.

Clac

Je m’endors sur le grand canapé

rouge, comme une Olympia déplûmée. Entendez- le

comme vous voudrez : fauché, à court d’idées.

Old par adc le 28 Mai 2003

M

Old par Gu. le 28 Mai 2003

Ces canards stériles qu’on prend plaisir à éplumer

Old par Gu. le 28 Mai 2003

A

Old par Gu. le 28 Mai 2003

D’une table de café

Retour du soleil, pensées lâches brûlées,

retour à la surface, la peau a très chaud.

(La vie inconnue se déroule, sans s’affoler.)

Old par adc le 28 Mai 2003

yøu(re µnde®

arrest

Old par Gu. le 28 Mai 2003

G

Old par Gu. le 28 Mai 2003

Comment vous appelez-vous ?

(Appelez-moi)

Old par adc le 28 Mai 2003

le récitant : … mais avec des pneus cloutés.

Old par igor le 28 Mai 2003

sweet maison de la fausse fourrure, I miss you so much !

Old par M. Fox le 28 Mai 2003

Voyeur, acteur, spectateur — vous choisirez pour

moi, merci d’avance.

Old par adc le 28 Mai 2003

T

Old par Gu. le 28 Mai 2003

La petite fille : … le pastis tourgueniste est le meilleur d’entre tous ceux des électro-mondes.

Old par Gu. le 28 Mai 2003

Old par D.b le 28 Mai 2003

– nous voulons des bulles, des bulles…

– vous parlez de champagne ?

– non, de BD.

PROSE YO-YO.

Old par adc le 28 Mai 2003