joker

lotus, ctgr - wuBangBang

Old par clement le 24 Jan 2004

Old par Gu. le 20 Jan 2004



cette nuit

il fait si sombre

au bord du canal

que je suis incapable

de retrouver la porte

de la voiture

Old par igor le 13 Jan 2004

Paroles de chanson de la nuit – je t’aime

Ennemie de soi-même, comment aimer les autres
Etranger à soi-même, étranger pour les autres
Qui réduit au silence, le fracas de l’enfance
Et avance masqué, en attendant sa chance
Et sous les apparences, le prix du vêtement
Personne ne voit les plaies et le sans de celui qui survit

Mais quand demain se lèvera, ah, je serai libre, retour à toi
Quand demain de lèvera, ah, je serai libre, retour à moi

Si l’amour me couronne et s’il me crucifie
Elève mes pensées dans un hymne à la vie
Et que monte très haut la flamme des bougies
Quel que soit le drapeau ou le Dieu que l’on prie
Et sous les apparences, vulnérable et changeant
Personne ne lèche les plaies de celui qui survit

Mais quand demain se lèvera, ah, je serai libre, retour à toi
Quand demain de lèvera, ah, je serai libre, retour à moi
Quand demain de lèvera, ah, je serai libre et près de toi
Retour à toi et moi.

Old par igor le 23 Jan 2004

joker

lotus, ctgr - wuGhoul

Old par clement le 19 Jan 2004


// spOkème vibriOn //

« Vivre dans une cage

une cage pour chaque chose

chaque chose oui chacune d’elles

une cage pour l’oiseau une cage pour l’escalier

une cage pour l’ascenceur une cage pour le coeur

mais les cages se brisent les cageots sont lachés

mes pieds remplassent cette fois ma tête qui se

reflète jusque dans le chrome de la poignée… »

Old par Gu. le 23 Jan 2004

Vs

Old par clement le 19 Jan 2004

MANIAKO-DEPRESSIV – blacklisté par NOBODY

le blog est une imposture de la bonne conscience collective
c’est du bullshit generator

la vie de ton chat
je m’en branle

y’a rien à la télé et tu t’emmerdes dans ton deux pièces cuisine ?
je m’en branle

tu n’aimes pas le Jean-Pierre Pernod 51
moi non plus et alors ?

bonne conscience collective
mon cul

juste une façon de faire du porno
sans montrer son cul

je préfère un beau cul
à ces misérables expressions quotidiennes

ces gamines qui se prennent en photo devant leur miroirs
qui parlent du prince charmant
en s’écrasant le clito à longueur de temps

ces mecs qui font wesh wesh dans la rue
mais qui préfèrent se branler par web-cam interposée

et ces trentenaires bobo-isés, lobo-bo-tomisés

je ne vais pas sur toutes ces pages parce que ça m’emmerde

les fées et les princesses sont à la mode
rêves de trentenaires
reloaded
to be or not to be
dans la matrice de la Warner ?

le mielleux et le bon sentimentalisme
ça me gave et j’y crois pas,
ça renifle le socialisme de la belle époque à 100 mètres
on roule à 60km/h sur la file de gauche
par habitude, par abandon
on crache sur sarko dans les dîners en ville
on parle de révolution, du grand soir…
il est bon ton shit

la vie en leasing…

foutez-moi le camp
j’ai d’autres plans d’avenir
cligno, rétro
prochaine sortie à deux bornes

la crise est passée par là
la dépression collective s’exprime
à travers les blogs justement

prenez des nouvelles de moi
mais ne m’appelez pas, je répondrai pas
tu veux savoir comment ça va ?
si tu as le haut-débit tu sauras tout sur moi
sinon tu peux envoyer un mail
je répondrais pas

tu es venu lire
tu repartiras sans rien dire
on se connaît
on se connaît pas
on s’est connu
mais on ne se reverra jamais plus
peu importe

vous me faites chier
à ne pas faire attention aux autres

vous me faites chier avec cet égoïsme
que vous jetez à la gueule des autres

ceux qui me manquent sont morts

les autres sont en vie
à attendre la catastrophe,
le suicide ? on l’avait pas vu venir…

vous me faites chier et je vous emmerde…
comme dirait l’autre
faites une dépression, une bonne un vraie !

je reste debout !

…à bon entendeur

Old par igor le 27 Jan 2004

L’amitié, c’est comme… (sur un air connu)


Old par M. Fox le 18 Jan 2004

Just For You

(Y)

// UNDERPUBLICCONSTRUCTION //

biKini mOdel

Old par Gu. le 14 Jan 2004

Minuit pile

Old par igor le 23 Jan 2004

Encore amoureux d’Orad.

bY AïnA

Craché par Aïna & re-Craché par Gü.

Old par Gu. le 30 Jan 2004

joker

lotus, ctgr - wuBat

Old par clement le 25 Jan 2004

Minuit pile

Old par igor le 08 Jan 2004

Minuit pile

Old par igor le 19 Jan 2004

o | | | o *** o | | | o *** o | | | o *** o | | | o —||—[ o | | | o conditions modernes[ o | | | o production[ o | | | o propre unité générale[ o | | | o contemplation[ o | | | o images du monde[ o | | | o contemplation[ o | | | o images du monde[ o | | | o contemplation[ o | | | o inversion concrète[ o | | | o fausse conscience[ o | | | o —||—[ o | | | o *** o | | | o *** o | | | o ***
__

___
+vision
+r_reel: T_imag
i sys()_do.flux.visible.cog..tmps via production
+root.x.rr/lk
+th +pu.bli.ca.tion.(x)
..[a.l.ie.n.a.t.i.on he.le dres]
e.s.sen.ce
.mo.no/pole[ -1, 1, t, * ]
taut(olo)%gi.e[oz]
em(p)ire [de].la-pas/sivitE{
modern;e
}
————–

o | | | o *** o | | | o *** o | | | o *** o | | | o —||—[ o | | | o industrie moderne[ o | | | o production[ o | | | o réalité individuelle[ o | | | o domination[ o | | | oéconomie régnante[ o | | | o contemplation[ o | | | o images du monde[ o | | | o domination[ o | | | o inversion concrète[ o | | | o fausse conscience[ o | | | o —||—[ o | | | o *** o | | | o *** o | | | o ***



__

Old par sumoto le 19 Jan 2004

Old par igor le 01 Jan 2004

Minuit pile

Old par igor le 09 Jan 2004

// spOkème vibriOn //

« … un pied dans l’eau ouh !

c’est froid la mer

et puis chaud ta bouche

toutes voiles dehors

toutes voiles je trouverai

même si je n’ai que l’allure

de tes doigts sur ma poitrine

l’allure de ta nuque

qui se penche et vite

pour regagner la sortie

l’escalier

pas un mot pardon !

l’escalier métallique

et de bois après le concert le

concert et l’orchestre qui

remet de l’ordre dans ses feuillets

ses instrument et les autres qui

partent aussi mais me

frôlent sans me faire

sans me faire croire l’amour

qu’un doigt porte à l’ongle

de mes seins je virevolte

et les échancrures les mouettes

flottent comme une rafale sur l’eau

les genoux les cuisses le maillot

ça y est je vais y aller

mousse plastique

prendre le risque

il y avait un pont ici avant

un pont il y avait là… »

Old par Gu. le 23 Jan 2004

Minuit pile

Old par igor le 24 Jan 2004

Ma vie d’artiste

Ce matin les nouvelles ne sont pas bonnes et je suis plutôt grognon. Enfin une bonne douche et ça devrait aller mieux. Nicolaï pense que je ne veux plus lui parler. J’ai commencé hitman 2 et je crois que ça va être chronophage. Ma chérie est dans les journaux le mois prochain et me semble aussi plutôt mal lunée. Mon chat pisse partout depuis son retour de la campagne. Les mots ne sortent plus. Ecrire n’importe quoi pour se relancer.
Old par igor le 18 Jan 2004

le récitant : visiblement je ne suis pas en train de ranger…

Old par igor le 03 Jan 2004

Minuit pile

Old par igor le 03 Jan 2004

I’ve seen those words

Collapse

As it was the end

Of poetry

Minuit pile

Old par igor le 13 Jan 2004

Minuit pile

je suis le Britney's Guide to Semiconductor Physics

Old par igor le 04 Jan 2004


Old par sumoto le 28 Jan 2004

Mâ vit d’artistes


Old par M. Fox le 18 Jan 2004

too late to write – JE suis un personnage de friction – 660


la nuit solide et mes souvenirs si fluides me donnent les moyens de repenser à ces moments sur l’île, nos étreintes au bord de l’eau la nuit si lourde et les songes fluides me donnent le temps de ramener à moi ce passé si doux et tellement bref la nuit si bleue et mes mots si faibles me laissent impuissant face à mon désir de t’évoquer à nouveau devant moi cette nuit si dense si danse si seulement tu et moi ensemble sur ces plages si blondes et ces nuits si légères que ne troublaient que nos hurlements et nos pleurs et nos rires me demandent de t’invoquer à cette heure où se heurtent les bruits de nos flancs si lourds et si beaux et tu moi enfin.
Old par igor le 05 Jan 2004

Minuit trente-quatre pile

what is « postanarchism »?

frOm the sky (…)

luVer's umbrella    
  cycloneye  
    zondS maziKs
Old par Gu. le 30 Jan 2004

je suis karyotypic !

Old par igor le 20 Jan 2004

joker

lotus, ctgr - wuPhant

Old par clement le 17 Jan 2004

Soldats

Cette nuit avec Toi
dans les rues et du
Vin et mon Ami on a
fait bien plus que se
saouler et nos coeurs
envolés et ouverts au
vent d’hiver Toi Lui
et moi et les rues de
Varsovie et dans le
ciel les dirigeables et
les soldats et le Vin
et te parler toute la
nuit et te connaitre
mieux à l’Aube qui
refuse d’arriver et les
soldats et Lui entre
nous et Toi Moi s’
embrasser ou s’
embraser et marcher
le long du Canal et les
rues et la nuit et Toi…

Old par igor le 25 Jan 2004

f(H)ollow me

le récitant : j’adore les films avec des dirigeables !

Old par igor le 04 Jan 2004

frOm the sky (…)

haaaaaaaaahahahahahahahahahahahahahahaha

Old par Gu. le 30 Jan 2004

Les ombres sous la pluie"

Je me suis encore réveillé habillé ce matin. J’ai du mal à émerger. Je ne sais pas exactement où je me trouve.

Plus tard, le docteur un sourire apitoyé sur les lèvres vient me voir.

« Vous devriez tenir compte de mes avertissements. Je fais vraiment du mieux que je peux avec vous, vous savez ? »



« Vous avez des illusions suivies de pertes de conscience. »

Je l’écoute d’une oreille distraite ; en regardant la pluie ; je sais bien que je suis normal : ce ne sont pas des illusions. Comment expliquer ce que je vois, comment expliquer ces ombres sous la pluie ?

Peut-être me verrez-vous un jour dehors.

Nous serons entrain de danser sous la pluie.

Quand je vois mes amis dehors, je les rejoins.

joker

lotus, ctgr - wuBabuchka

Old par clement le 13 Jan 2004

Bon, soyons sérieux deux secondes, voulez-vous, et faisons un sort au faux débat sur les doigts de l’homme.

Les hommes naissent égaux en doigts, ça vous le saviez déjà.

Mais s’ils ne perdent pas la main, ils le restent sans grande difficulté.

Les doigts de l’homme s’articulent sur des principes intangibles.

Les entorses aux doigts de l’homme sont donc exceptionnelles.

Cependant, les doigts de la femme demeurent plus fragiles que les doigts de l’homme…

Parce que leurs doigts sont parfois mis à l’index, les femmes doivent se défendre bec et ongles.

Et dans un monde où, bien souvent, on ne peut compter que sur ses doigts, c’est un problème majeur.

Parfois les choses se compliquent au plus haut poing… et les femmes se sentent paumées.

C’est pourquoi les hommes ont l’habitude de les prendre en main.

Histoire de leur donner un p’tit coup de pouce.

(très drôle Jean-Yes, très drôle, ah ah ah quel humour exquis… pfff…)


Old par M. Fox le 26 Jan 2004

Croque monsieur


En novembre 1980 , Paul Riggs , scientifique réputé , professeur de généalogie à l’université de Californie , esbaudit l’Amérique en affirmant preuve à l’appui , que les grands-oncles du candidat à la Maison Blanche , Ronald Reagan , se sont dévorés entre eux . Après avoir assuré qu’il n’était pas démocrate mais républicain , preuve de son impartialité , il publia les preuves de l’affreux forfait . Deux oncles maternels , tonton Daniel et tonton Charlie , ont « bouffé » tonton Alexandre . Les trois frères Blue s’étaient réfugiés dans une grotte des montagnes rocheuses du Colorado pendant une tempête de neige interminable . Ils avaient si faim que lorsque , au bout de deux semaines , Alexandre , blessé , décéda , ses deux frères décidèrent de le consommer . Par petits morceaux , précise le jugement de la cour de Denver retrouvé par Riggs . Les deux frères furent acquittés , la cour estimant qu’ils ont agi dans l’état de dérangement mental provoqué par la faim . Après la divulgation du document , Reagan rassura l’Amérique en déclarant à la télévision :

 » Pas de panique , le cannibalisme n’est pas héréditaire « .
Old par igor le 30 Jan 2004

joker

lotus, ctgr - wuPouf

Old par clement le 20 Jan 2004

TT ? i take

R E D S

and share

Old par clement le 24 Jan 2004

Minuit pile

Old par igor le 17 Jan 2004

projection

oui en effet

il faudrait qu’on arrête de se branler 5 minutes

et qu’on deviennent de vrais gangsters

on braquera des banques assurées

on volera des camions de cds de britney qu’on distribuera sur les Champs Elysées

on étripera des animateurs tv

on pendra le pdg de BMW avec ses tripes (parce qu’il tue 1 million de fois plus que celui de Philip Morris)

on piratera le 20h de TF1 pour diffuser à la place une vidéo des couilles de Pascal Nègre qu’on viendra de couper

on laissera à la police des citations de Badiou, Camus, Cioran, Cloots, Crevier, Deleuze, Dostoïevski, Dubuffet, Gorgias, Jaccard, Jacobi, Juliet, Kandinski, Kravtchinski, Maupassant, Nietzsche, Schopenhauer, Stirner, Vattimo, Tourgueniev

et dans nos dents creuses

on aura des capsules de ciguë

pour pas se faire chier à expliquer.



[…] Certes,

monsieur Tourgueniev,

mais il y a plus intriguant encore

que les ambiguïtés de l’oeuvre du sieur Tolkien,

auteur culte pour les Beatles et les post-beatniks, mais aussi

écrivain adulé par plusieurs générations de trublions pagano-fascistes.

Enchaînement hypertextuel, accrochez-vous : si l’on clique sur ce fameux « Julius Evola »

(théoricien du fascisme et adepte du bouddhisme tantrique), celui donc que vous évoquiez dans

votre post, on tombe sur son vieux compagnon de route français « Jean Parvulesco ». Qui

c’est suilà, me demanderez-vous ? Et bien c’est un écrivain fasciste, tendance

mystico-psychotique, concepteur du « grand-gaullisme », un truc que

je serais bien incapable de vous expliquer (en gros, Parvulesco

est une sorte de Dantec qui aurait mal tourné – je veux

dire : vraiment mal tourné). Il faut décidément

être un lecteur monomaniaque de

Pierre-André Taguieff pour

savoir ce genre de truc,

me répondrez-vous,

mais bon je vous rassure

j’ai arrêté depuis longtemps.

Bref, à ce stade de la lecture vous

vous êtes probablement déjà allumé

une cigarette magique et vous êtes parti

contempler les hiéroglyphes envoûtants de

notre amie Gü, un peu plus bas, et vous avez

bien raison. Pourtant c’est là que ça se corse : Jean

Parvulesco est le personnage mythique qui est au centre

d’une séquence non moins mythique du film « A bout de souffle »,

que j’ai eu la bonne idée de revoir l’autre jour (actuellement disponible

à 2,99 euros chez cdiscount.com, une affaire à ne pas manquer – à noter aussi,

le film « Zombie » de A. Romero est disponible à 4,99 euros, d’ailleurs si quelqu’un peut

l’acheter et ensuite me le prêter ça serait super cool). Donc, vous aurez bien sûr identifié la fameuse

interview de Jean Parvulesco à Orly par Jean Seberg (Patricia dans le film), où l’écrivain chauve (tiens tiens)

est magnifiquement campé par Jean-Pierre Melville (qui pour l’occasion s’est inspiré de Nabokov himself, genre

dandy-mégalo-misogyne-désinvolte-etc…, le résultat étant une séquence incroyable où les dialogues

et les faux-raccords sont maniés avec une absolue perfection, une sensation assez proche

du vertige koozilien). Tout cela je l’ai déjà expliqué à des alcooliques sur une liste

de diffusion, mais ils n’ont bien sûr rien capté. Donc c’est là où je voulais

en venir, si quelqu’un pouvait enfin m’expliquer ce qu’un fasciste

notoire fout au beau milieu d’un film de Godard, j’achète

illico. D’autant que ce personnage bizarroïde joue

aussi (en vrai cette fois-ci) dans un film de

Rohmer dont j’oublie toujours le titre

et que je n’ai d’ailleurs jamais vu.

Et voilà comment on passe de

Tolkien à Rohmer en un clin

d’œil. La classe absolue.

Merci d’avoir tenu

jusqu’au bout,

bonjour

chez

v

o

u

s


anihilation réciproque||conséquences de l’existence||mondes intermédiaires–
Old par sumoto le 06 Jan 2004

Minuit pile

Old par igor le 12 Jan 2004

Minuit pile

Old par igor le 18 Jan 2004

joker

lotus, ctgr - wuRa

Old par clement le 22 Jan 2004

Minuit pile

Old par igor le 26 Jan 2004

Terrorisme

dans ta face !

Old par M. Fox le 28 Jan 2004

Comme chaque semaine, j’attendais, seul, ma pizza, ronde. Le restaurant aux charmes italiens était rempli d’une musique qui remplissait aussi mes oreilles, alors que mes yeux suivaient en diagonale un livre de martiens bradburyens.

Elle arriva.

J’écartai les couverts et enlevai la serviette afin que le restaurateur pose le plat.

Puis je réalisai. La lourdeur.

La fourchette était lourde. La sensation fut étrange. Ephémère car elle disparut au bout de quelques secondes, rondes.

Toutefois, dans la devanture, une affiche ondula, se troubla à mon regard.

Je fus moi-même troublé.

J’avais eu l’impression de soupeser un minerai extraterrestre, martien, défiant notre bonne vieille gravité. Cependant un homme affamé écoute son estomac et non sa Raison qui le pousse à comprendre.

Je l’ai mangée.

Je repensais au fait qu’elle n’était plus qu’un premier quartier de lune.

Je fus de nouveau troublé.

Mais les saveurs italiennes du mets dissipèrent mes doutes intergalactiques sur l’origine de la fourchette, vulgaire objet qui semblait être d’inox.

Je payai avec un billet bleu, petit homme vert sur la planète bleue.

Une fois dans la rue, je réalisai. La lourdeur.

La fourchette avait été lourde. Et je l’avais oubliée. Car pendant un instant, j’avais aussi songé à la dérober pour pouvoir l’étudier.

Absurde. La Raison est si peu face à l’immensité. Je fermai mon manteau vert, mes yeux, clignement involontaire pendant lequel j’entr’aperçus la vérité que ma Raison n’aurait pu conceptualiser.

Ils trinquèrent avec ce liquide qui rend les mers bleues, sobres mais hilares, car les petits hommes verts ne cultivent pas la vigne et ne peuvent, sur leur planète, boire du rouge.

Léopoldin Désiré d’Haguenôtre : Tourgueniev, représentant de l’éternelle émergence du toujours différent.

Old par igor le 27 Jan 2004

couleur

lotus, ctgr - là haut

Old par clement le 04 Jan 2004

kézaKO

je te connais Igor, tu ne m'échapperas pas

j’en suis toujours à me demander si ça n’est pas reculer pour mieux sauter que de cliquer ici

ThanX 2

Clément Thomas

lé Fu

l’aZile

):mµn<

Tétard

FrOgs

sumoto .iki

P.Juce

life & knife spirit

Tourgueniev ce héros

Félix J.

tOma

car(r)oline

sunflowers & rhododendron

Gil Elvgren

544×378

daAAAAtempO

SpOke

yOu

#00CC00

voOdoOïsm

dOctOr mikmac

I don’t know who yu’re

Opium & delirium

dragon-pet

spill

kung-Fu

Daniel Johnston

hihi

Wlad et Marienka

pavu

hihihi

Nelly

chamallows

les demoiselles

green paper

Montmartre

Iggy pOp

Pierre Perret

diabOlism & madness

mummy

c’est toi chéri ?

smartitude & freakytude

data processing

all languages

mi luv

ApOllon & Venus

sOmeOne

taHu!!!

mirage & palmtree

amicalement votre

empty

el torO

Old par Gu. le 11 Jan 2004

ERASMUS

Ooooooh – arrêt

Avec vos pieds dans l’air et votre tête sur l’essai au sol ce tour et le tournent, ouais votre tête s’effondrera mais il n’y a rien dans lui et vous vous demanderez Là

où est mon esprit (3x)

La sortie dans l’eau la voient swimmin ‘ J’étais swimmin ‘chez les animaux de Carribean me cachais derrière la roche excepté les petits poissons mais ils m’ont indiqué que, il jure Tryin ‘pour me parler me me Là

où est mon esprit (3x)

La sortie dans l’eau la voient swimmin ‘? Avec vos pieds dans l’air et votre tête sur l’essai au sol ce tour et le tournent, ouais votre tête s’effondrera s’il n’y a rien dans lui et vous vous demanderez Là

où est mon esprit (3x)

Ooooh Avec vos pieds dans l’air et votre tête sur l’essai au sol d’Ooooh ce tour et le tournent,

ouais Ooooh Ooooh

Old par M. Fox le 18 Jan 2004

deserve choir abraham accuracy adele craig o’dell guenther dobbs content
corduroy beauteous revelatory boldface chautauqua regional
wiggle budweiser puffin harrison myth townsmen cornerstone
agatha cutover page minicomputer bodybuilding loudspeaking
sweepstake downtrodden jest saigon cowhand deafen santo
economic brookhaven buick bloodstream republican extendible
cotangent continuation totalitarian profession coronate litmus gunmen
correct sped timetable ginseng candidate aptitude barbarous implicate
irradiate digestive anaheim mettlesome manifestation epithelium litton canadian
swedish stanchion perusal dowel elegiac protease intelligent hue proviso
abnormal simonson minsky cancer paschal electroencephalography lome
compressive immodesty primal posey oppression oar buchenwald
asilomar parks thatch beefy insolvable herringbone deflector cunning eben
aerobic hydrostatic swigging arteriolosclerosis adore cloddish everybody
definitive serology downright carolyn neonate amplifier chantilly scarborough
evelyn bladder snuffle cyanamid cruickshank dean hydrous marine fungible
beep decimate hang although brenda koenig wash leeway mate torsion dianne
elizabethan capital travesty tremble dooley clubroom burbank ellipsometer fleeing
theism kenney agnew ore cosmetic beg farewell momentum jose sank convoke
bide soothsayer agnew artemis tartary pitiful win arachne vampire crisscross
chaparral criterion advisable handicraftsmen almost chairlady bergen beauty
though habeas pease archery emigrate advantageous list incredible
delude cognate down pestilent simile vegetate bestir ejaculate aspen
bloat martin wow oleomargarine shack libation magnetic gift cognate
province sashay amuse thyratron rubidium ama devil erratum
genevieve tablespoonful cocoon maddox addition pickoff bimetallic
condemnate pratt prospectus courage humpty haunch hubbell eddy
sandusky hive cagey beatrice adjectival adjoint checkbook cpu ear
radioastronomy brainard restraint irradiate bangui perish dreyfuss
prophesy empty nc wisp sears illiterate acquittal

Old par igor le 18 Jan 2004

Minuit pile

Old par igor le 11 Jan 2004

chimera vella sophisticate devotion roughen brigantine egyptian
dominican element ditto peril hapsburg associable jasper
covalent remission dove superannuate cayuga nemesis
cartilaginous armload client pertinent al mustang slender ajar kirkpatrick
courthouse assume turnabout quadrilateral boggy abetting ferry leap librate supervene
aeneas timberland hydrochloride marguerite incapable mealtime slosh centrex
al mustang slender ajar kirkpatrick courthouse assume turnabout quadrilateral
boggy abetting ferry leap librate supervene aeneas timberland hydrochloride
marguerite incapable mealtime slosh centrex

Old par igor le 31 Jan 2004

le récitant : et dehors les soldats…

Old par igor le 27 Jan 2004

Dix-sept heures trois pile

M – avide artiste


Old par M. Fox le 18 Jan 2004

ne pas écrire la nuit
ne pas écrire la nuit
ne pas écrire la nuit
ne pas écrire la nuit
ne pas écrire la nuit
ne pas écrire la nuit
ne pas écrire la nuit

Old par igor le 14 Jan 2004

C’est à moi qu’tu parles comme ça ?

THE ROLE OF THE F.A.C. (FELINE ART CRITIC)

Old par Gu. le 24 Jan 2004

L’univers avait éclaté en petits morceaux brillants et colorés

La souffrance, l’amour, la haine…

tous dispersés aux quatre coins de l’univers

me laissant complétement insensible et froid

Old par M. Fox le 26 Jan 2004

La vérité me parait comme une pierre polie

A preuve l’imbrication entre la direction de la Société tolkienienne d’Italie et celle de la Fondation Julius-Evola : l’Italie est peut-être un des seuls pays du monde où le nom de Tolkien (et celui de Howard Phillips Lovecraft, mais de façon différente) a été monopolisé par la droite la plus radicale, au point que des camps d’entraînement de jeunes fascistes, dans les années 1970, avaient pris le nom de Camp Hobbit.
Old par igor le 18 Jan 2004

Minuit pile

Old par Gu. le 20 Jan 2004

climax danube condominium left bet battle
buoyant cabinetry millenia mechanic deface adipic swirl
dispute revet dwight mackenzie swing precipitous perpetuity grand inseparable
buoyant drip gresham quadrille jot groan luminary artie derision postorder
anamorphic calendar pneumatic pyhrric pluck tripe univac lark bidirectional
wiretap protagonist preemption bin anastasia plague transmutation
mongolia supposition widespread fda embezzle
casteth simpleton charcoal retard pact beseech markovian iris melbourne
sony tuberculin diagnosable basket homeopath checkerboard haulage nair
arteriolosclerosis wingtip beacon sludge wolve spectacular stint soy
acoustic jackass missoula palliate supersede atlantis
virtuosi ashen treasure tunic pallet integrable brush destroy elusive
automat pearl eire devotee dusenberg vernier fred canfield
dapple copeland workstation demijohn pater perky anthracite essential carr
imponderable fungus crock nickname counterexample parch crass front symphony
topaz waddle vile quarantine sabra castle ely vicksbur
g alkane haughty dragoon
inefficient met coefficient impossible recuperate them pearlite bandage esmark
lunate cambridge yeager tub vendetta mo uphold complaint nick bryce everlasting
decisional mustache bewilder polopony relayed maritime announce dictionary
needn’t coulter zoo tarry suite ratepayer mice bray bingham gorton

Old par igor le 19 Jan 2004

Minuit pile

Old par igor le 30 Jan 2004

daddyflower

Old par Gu. le 26 Jan 2004

We’ll sail home by moonlight…another honeymoon.

bootcat

boot for carroline

le récitant : retour à toi.

Old par igor le 05 Jan 2004


Old par -- Zan le 08 Jan 2004

gla-glA

On the

banKiz’

Old par Gu. le 19 Jan 2004

Gros balourd !

Under the flag

Young man, go out

And take what’s yours, don’t doubt

There’s strength in numbers, walk on

Defend the meek, headstrong


Now the story’s become a bore

I don’t want to hear it anymore

It’s by no means an immaculate conception


Too many bodies lying around

Pushing daisies out the ground

And the church is cashing in on resurrection


Well I tried so hard to please you

‘Cos I know that you crave blood


Consumer credit carnivores

And now the masses have been fed

Suck the offal from the dead

Now the joker’s here to pick the sores


Under the flag

Under the flag boy

Under what flag ?

(fad gadget – under the flag II)

Réveillon chez les smileys









joker

lotus, ctgr - wuGange

Old par clement le 18 Jan 2004

—————
A lire en passant : le CNDP sur les écritures hypertextuelles.
A lire en PDF : Je blogue, tu blogues, nous bloguons. Du carnet individuel à l’écriture collective (avec la chambre des demoiselles)
Toujours en PDF : Désir de s’exposer, désir d’écrire (avec du Tourgueniev ce héros dedans)

—————

Old par igor le 15 Jan 2004


Old par M. Fox le 18 Jan 2004

joker

lotus, ctgr - wuKnows

Old par clement le 11 Jan 2004

joker

lotus, ctgr - wuSwan

Old par clement le 21 Jan 2004

joker

lotus, ctgr - wuMan

Old par clement le 25 Jan 2004


Old par sumoto le 14 Jan 2004

joker

lotus, ctgr - wuBlu

Old par clement le 15 Jan 2004

Goth refoulé


Jeudi avec Louis et Jean on renonce devant la queue du Pulp
Mais on veut boire quand même et il est tard alors on va
Au O’Sullivan juste pas loin là ils trouvent des anglaises
Et moi je trouve les toilettes et une pinte, là :

Le mec en rouge : Ca fait plaisir de croiser un goth.

Old par igor le 27 Jan 2004

ici »