Work / Labour / Activity

Old par Gu. le 21 Mai 2003









Hier soir je suis allé me promener

du côté de la maison du Pr Gluck …


Old par -- Zan le 29 Mai 2003

G

Old par Gu. le 28 Mai 2003

Annonce, vends SOLEX!!! Occasion à ne pas rater (à saisir on dit normalement)…

Et pourquoi t’en veux plus de ton solex, tu nous prends pour des débiles ou quoi?
Il est pourri c’est ça?

Pas du tout, un pneu crevé c’est tout… moi je préfère me ballader à vélo… et puis pourquoi tu m’agresses là comme ça de bon matin?

T’as raison, ou plutôt t’as tord de t’en séparer…

C’est la vie!

Old par Gu. le 02 Mai 2003

Petits conseils d’amies Paris le 17/5/03

-S’acheter des chemises blanches ou flashies

-S’acheter des tee shirts moulants (« arrête de porter ces pulls à carreaux tout flocos »)

– Ne pas être TROP gentil avec les filles.

– Etudier le personnage de Superman.

Superman: force et détermination

Clark Kent: Sérieux, calme, posé, dévoué.

– Avec les princes charmants elles s’ennuient.

– De toute façon des Cendrillons il n’y en a plus qu’au Bled.

– Ne pas harceler X. Laisser venir un petit peu.

– Ranger sa chambre. S’acheter des meubles, des vrais.

– Arrêter d’attendre trouver un autre job.

Old par abdel le 29 Mai 2003

Un lézard bronze depuis des heures sur la dalle de béton

Old par Gu. le 28 Mai 2003

Mission accomplie.
Dossier supprimé suite à un choc sismique de forte amplitude, survenu 11 heures après la fausse fin du monde (cette subtile diversion…).
Demain, vidage de corbeille après une deuxième onde de choc (prévue dans le courant de la journée).
Ça fait un bien fou d’être enfin un salaud.
Je suis zen.
Qu’est-ce que j’suis zen !

regards affligés sur la morne et pitoyable existence de Benjamin Tremblay, personnage falot mais ô combien attachant
Old par igor le 01 Mai 2003

Old par Gu. le 25 Mai 2003

OUF!!!
J’ai eu peur d’être définitivement coupée du monde…

Old par Gu. le 17 Mai 2003


Old par M. Fox le 22 Mai 2003

include(salut);
include(message_peu_sympathique_mais_surement_partial);
include(demission_raisonnable_d_un_projet_pourtant_interessant);
include(formule_de_politesse);
include(signature);

Old par igor le 02 Mai 2003

image

plane d’une orientation à trois dimensions–{#FF0000}–processus

général de stéréo-photogrammétrie–{#FF0000}–nature

pourvue d’une manière bien particulière–{#FF0000}–sentiment

de profondeur de la scène observée–{#FF0000}–différence

d’éloignement–{#FF0000}–O1 : (X1 Y1 Z1) = (0,0,0)—[soit+dit+en+passant]
Old par sumoto le 29 Mai 2003

Seule une once de poussière sépare
Le complexe de superiorité du délire de persécution

Old par Gu. le 14 Mai 2003

le récitant: hey, Napoléon, va jouer aux dominos sur l’autoroute.

Old par igor le 03 Mai 2003

Moi, moi, moi, moi, moi, moi, moi, moi…

Old par Rodia le 01 Mai 2003

Le dialogue, ce héros…

Old par Rodia le 01 Mai 2003

Je ferais mieux de changer de coiffure, non ?

ça me va pas cette coupe, hein ?

Old par Gu. le 24 Mai 2003

Rien que du bonheur !

Old par Gu. le 13 Mai 2003

Old par Gu. le 23 Mai 2003

Pour rester zen, il vit sur le long terme en se posant les bonnes questions pour les choix qui s’imposent.
Ne pas se laisser submerger par la tension, le négatif stress.
Il a troqué le métro pour son vieux vélo et le week end fait le tour des quais en rollers tout en scrutant le coefficient de pollution de l’air.
D’humeur égale en tous temps. Encéphalogramme plat bip, bip, bip, bip.
Avec lui pas de surprises ou presque.
La folie, la démence de la jeunesse il a connu et en est revenu.
Il a passé l’âge de faire des conneries, on peut compter sur lui il fait toujours ce qu’il a promis.
Raisonnable, il sait qu’il faut savoir dire NON.
Pas rancunié pour un sou.Tout le monde peut s’emporter avoir ses écarts (sauf lui).
Il faut pardonner un point c’est tout, promouvoir le dialogue car la violence ne résoud rien.

Prévoyant, attentionné, rangé. Un brin maniaque: le ménage c’est tous les soirs. Sa chambre ressemble au couloir d’un hôtel.
Rien ne dépasse c’est l’équilibre en tous points.

A SUIVRE….

Old par abdel le 13 Mai 2003

Old par Rodia le 04 Mai 2003

Ne suis-je pas en train de faire une énorme connerie ?

Old par Rodia le 02 Mai 2003

Du soleil

et pas de regrets

Old par M. Fox le 31 Mai 2003

Saccades

L’après midi sera consacrée
à la confection de la troisième
maquette de mon livre d’images.
(Successions de gestes, passage de corps
improbables en couleurs, dans des villes
visitées en 2000/2002 : Kiev, Damas,
Istanbul, Milan, Paris, Marseille).

Initialement le livre s’appelait DEFILEMENT.
Mais A.C. trouve que le titre annonce un fonctionnement
cinématique (séquentiel), alors
que chacune des images est à lire individuellement.
Pas dormi.
Au réveil, (solution) trouvé SACCADES, je suis heureux.
(Le projet comporte 32 images et une dizaine de pages de notes
sur la photographie.)

— Saccades : à-coup, accidents, interruptions, surprises, failles…

Old par adc le 13 Mai 2003

dans la série ça dépend du point de vue

je me disais l’autre jour que la place d’Italie
n’a pas du tout la même configuration
si on la considère à 3m50 de hauteur

(et merci le printemps de nous faire lever les yeux)

Old par -- Zan le 03 Mai 2003

don't worry and mail me

Found !!

Old par igor le 17 Mai 2003

J’en suis déjà à mon troisième…

Meurtre ou café?

Old par Gu. le 07 Mai 2003

Well, she was just 17, You know what I mean,

And the way she looked was way beyond compare.

So, how could I dance with another (ooooh)

when I saw her standin’ there.

Well she looked at me, and I, I could see

That before too long I’d fall in love with her.

She wouldn’t dance with another (ooooh)

when I saw her standin’ there.

Well, my heart went « boom, »

When I crossed that room, and I held her hand in mine.

Whoah, we danced through the night, and we held each other tight,

And before too long I fell in love with her.

Now I’ll never dance with another (ooooh)

Since I saw her standing there

Well, my heart went « boom, »

When I crossed that room, and I held her hand in mine.

Whoah, we danced through the night, and we held each other tight,

And before too long I fell in love with her.

Now I’ll never dance with another (ooooh)

Since I saw her standing there

Well, Since I saw her standing there

Since I saw her standing there

survol de st-ouen

Old par M. Fox le 02 Mai 2003

Old par M. Fox le 02 Mai 2003

Demain, vérifier l’absence de corps étranger maléfique
Ce soir, redescendre un peu sur terre
J’ai horreur des descentes…

— Quel était l’origine de toute cela ?
— Qu’entendez-vous par cela ?
— La lutte, je ne sais pas, votre présence ici.
— Problématique.
—C’est pourquoi je vous demande de m’expliquer.

Old par adc le 01 Mai 2003


Old par adc le 19 Mai 2003

Texte désagréable.

Je me fie au sens plutôt qu’au son. Je n’aime pas la poésie

poétisante. Où est la vraie ? Des crieurs s’identifient à ce qu’ils font.

Ennui. Plutôt, ils savent exactement ce qu’ils font. Ennui. Ils crachent

lit-on. De la bave qui se donne pour ce qu’elle est. Rien d’autre : déjection.

Je n’ai peut-être pas d’humour ; ou je comprends rien au spectacle. Mon point

de vue, je me retranche en lui. Je ne propose rien. J’aimerais vous rencontrer.

Pas pour vérifier. Je paye pour voir. Avez-vous d’autres astuces ?

Quelle est votre stratégie ? Contraintes ? Amuses-gueules entre soi ?

Ecrire en 2003 ? Comment écrire en 2003 ? Se mettre un étau sur

le sexe ? S’empêcher de jouir ? Ne pas creuser en soi l’abîme ? Certes, j’utilise

des mots poussiéreux. Je ne suis pas moderne. Je me sens proche des vieux

cons emmurés dans des chateaux. Et puis, rien que

les gueules des écrivains d’aujourd’hui, ça donne ni envie de lire, ou d’écrire.

Roger Laporte : « Je n’écrirai plus que sous la contrainte, celle

de l’amour ou de la mort. »
(Cette contrainte n’est-elle pas plus

vraie que d’écrire un roman sans la lettre E.?)

ETC

Old par adc le 24 Mai 2003

le récitant : donner une définition du tourguenisme est une question de balistique artistique.

Old par igor le 07 Mai 2003

La musique me provoque des bouffées extasiantes…

Plus nous la construisons, plus elle m’habite…

Old par Gu. le 06 Mai 2003

Je la croise partout.

Je la croise dans la rue, le métro ou au fond d’un bar.

Partout. Pourtant Paris est grand. Pourtant après tout ce temps

J’espérais me débarasser de cette apparition.

Je me raisonne, me galvanise en me disant ça suffit, c’est fini

STOP cette histoire est derrière toi.

Envoie chier mes élans nostalgiques.

Mais je croise son fantôme partout. C’est fatiguant.

Old par abdel le 29 Mai 2003

16 abscences

31 retards

2 avertissements disciplinaires

Old par Gu. le 20 Mai 2003

« Je pense qu’à la vue de ma patiente approche, elle va bien finir par s’apercevoir que je lui tourne autour …
– Soit, mais il y a des moments où il faut exprimer clairement les choses …
– Tu crois ?
– Evidemment, sinon tu vas arriver à rien. En plus les femmes adorent qu’on leur dise qu’on les désire …
– Ah ?
– Benh oui ! Qu’est-ce tu crois ?
– Ah.
– Mais enfin pourquoi tu ne lui dis rien ? T’as peur ou quoi ?
– Bien sûr, j’ai peur ! J’ai pas envie de me faire jeter ! J’aurais trop les boules après !
– T’as pas les boules, en ce moment ?
– Certes.

Le narrateur se replongea dans son abîme de perplexité que définitivement, pensa-t-il, il n’aurait jamais du quitter. Par la suite, plusieurs personnes lui reprochèrent de vivre dans ses fantasmes. A ces personnes, il répondit intérieurement que ses fantasmes ne lui faisaient pas de reproche.»


une perle de sang
entre deux carreaux
vaut bien un diamant
et des beaux rideaux


Old par -- Zan le 13 Mai 2003

Mais je n’ai rien craché sur toi !
Et puis ce crachage là ne t’était pas destiné d’abord…
… ni aucun à personne d’ailleurs !

Mais tu es parano !
Comment ça on dirait ?
Oui certains mais ça les regarde et pas moi…

Old par Gu. le 18 Mai 2003

Rendons à Shakspeare ce qui lui appartient

ACTE Premier, Scène Première
En Ecosse, un lieu découvert, tonnerre et éclairs

(…)

Les trois sorcières entrent
Première sorcière : « Quand nous réunirons-nous toutes les trois (…) ?

Old par Gu. le 19 Mai 2003

ATTENTION AUX CLOWNS

Old par -- Zan le 14 Mai 2003

Sproutlore

Old par Rodia le 30 Mai 2003


Old par -- Zan le 16 Mai 2003

en toute circonstance… rester glamour

Intensité

Pourquoi un livre écrit sans style (sans revendiquer

un style) me fascine, plutôt qu’untel qui use du langage

comme d’un pétard ?

Des noms !

Vieux mythe de l’écriture blanche, blanchotienne.

« Degré zéro » etc.

Ecriture réduite &agrave un pure outil ;

oublier d’urgence le rêve de se fondre

dans ce qu’on dit. Instrumentalisation avant toute

chose. Le récit, vite ! Fadaises psychologiques

laissées aux autres.

Degr&eacute Zorro de l’écriture !.(Justice, violence etc.)

Efficacité. Vite !

Oedipe au placard.

Roger Laporte au cachot.

Proust attaché à la robe de môman.

Rêve d’une écriture dont la sensibilité ne

serait pas trop pantelante.

Auteur disparu ?

Pulvérisé ?

 » Que mon effacement soit ma façon de resplendir ! «  (Jaccottet)

ETC

Old par adc le 24 Mai 2003

Les déceptions inguérissables…, les banales…, les infranchissables…,
les insurmontables…, les indicibles…, les indésirables…, les destructrices…

Old par Gu. le 12 Mai 2003

Tu pourrais faire quelque chose de ta vie : tes talents
ne manquent pas. Exercer un métier ?
Pour camoufler une activité plus secrète.
Parfois tu iras bien loin de tes origines.

Old par adc le 01 Mai 2003

le récitant : 1137227106 is a four letter word.

Old par igor le 22 Mai 2003

Old par Gu. le 24 Mai 2003

EROS

THANATOS

CHRONOS

Old par adc le 25 Mai 2003

Old par DrT le 13 Mai 2003

Il dit que chacun d’entre nous
doit planter son Arbre-aux-contes
vert, magique et brillant
qui saura le guider et l’accompagner
tout au long de sa vie

Old par M. Fox le 14 Mai 2003

Old par DrT le 13 Mai 2003

Un jour j’acheterai un NINE


Old par -- Zan le 08 Mai 2003

Aïe !…

Old par Gu. le 21 Mai 2003

Vous n’aimez pas la vie ?

Old par adc le 28 Mai 2003



Old par adc le 01 Mai 2003

maithili

prend mon sexe

dans sa main

en souriant

la pluie tombe

et tombe encore

tout est une question

de consolation

Old par igor le 21 Mai 2003

MAKE A NOISE LIKE A DYING GIRAFFE!!!!!




Old par adc le 01 Mai 2003

Old par sumoto le 28 Mai 2003

Heureusement elle a rencontré le Dr Glück
les informations sur le docteur Glück sont en cours de vérification

Old par -- Zan le 19 Mai 2003

Old par Gu. le 21 Mai 2003

Marie-Odile Tourgueniev évite de croire aux tromperies des hommes.

Old par igor le 10 Mai 2003

Un baiser virtuel tellement réel…

Old par Gu. le 09 Mai 2003

reçu un minimessage à 20h40 du professeur Glück:

« non, pas sur la bouche, nooooooon »

il semblerai que cet organe ne soit pas

fonctionnel chez l’éminent scientifique…

mes vacances à st-ouen

Old par M. Fox le 07 Mai 2003

lu sur un autre blog

j’ai réussi de justesse à rejoindre maman avant qu’elle ne prenne la voiture pour aller au déjeuner chez papa
j’ai jeté un froid sur place en disant à tous que j’avais une maladie
puis on a bu, alors ca n’a plus eu l’air de choquer personne, peut etre que je n’ai pas trop l’air malade,
en tous cas, on a bu plusieurs litres de vin (francais, espagnol, italien et argentin) au soleil, c’était agréable
mon frère a l’air en forme et joue beaucoup avec mon autre frère
mes soeurs sont arrivées en retard,
elles avaient trop pratiqué l’espagnol, ca les a empéché de se reveiller
papa nous dépose après le déjeuner avec sa jaguar sur les quais du canal st-martin
nous retrouvons un ami américain de ma soeur,
un autre américain arrive à vélo
on boit quelques bières
puis on va chez eux, un appartement très mignon dans un repli spatial près de belleville si j’ai bien compris
on achéte d’autres bières et on discute en anglais longuement
jusqu’au moment de bouger,
on va aller voir la fiancée de mon frère qui est dj et qui mixe dans un bar pas trop loin
on boit quelques bières,
je danse comme un fou,
j’embete un peu les djs en tenant les disques qui tournent pour voir l’effet que ça fait
on retrouve plein de gens là bas
je perds pieds,
je rentre,
je m’endors dans le taxi
mais je me retrouve miraculeusement à la maison
grace à l’honneteté de ce chauffeur là (mille mercis au chauffeur blogueur)
aujourd’hui je me suis réveillé tard,
j’ai une splendide gueule de bois,
je ne sais pas à quelle heure est le prochain train pour Nantes,
il faut que j’aille à la gare…

Old par M. Fox le 09 Mai 2003

nous n’allons pas tarder à atteindre
nos limites en ce qui concerne
le stockage…

Manque d’imagination, plagiat, emprunt, créativité pauvre, pillage, s’inspirer sans penser, contrefaçon, pastiche, immiter, usurpation…

Old par Gu. le 02 Mai 2003

– vite, allons voir s’il y a du nouveau sur tourgueniev.com!

– encore ? ça devient grave…

– savais tu que statistiquement, on a pu remarquer que :

« plus de 2 posts par jour, ta vie est un désastre ».

– t’en est a combien, toi là ?

– …hinhinhin. (rire jaune ricard)

mes dents sont petites et acérées

mais je suis bien trop timide

pour te mordre

où se rejoignent ton torse et ta tete,

veux tu me présenter ton cou

s’il te plait ?

Old par M. Fox le 23 Mai 2003

arts Öro récalcitrants

Old par Gu. le 30 Mai 2003

Old par igor le 26 Mai 2003

Ce qu’il faut faire

Dans ton texte, laisse apparaître les ratures, repentirs, contre l’idée

dégoûtante de la réussite, et du prêt à admirer.

ETC.

Old par adc le 24 Mai 2003

à l’arrière des taxis

on s’aime à l’arrière des taxis

tant que les heures passent

Old par M. Fox le 24 Mai 2003

– Jurez vous de dire toute la vérité et rien que la vérité ? Levez la main droite et dites « Levure »
– Levure
– Vous pouvez vous rassoir

Old par M. Fox le 19 Mai 2003

Old par -- Zan le 13 Mai 2003

Titre de livre : pédagogie pour petites femmes.

Old par adc le 02 Mai 2003

Il n’y avait rien à l’intérieur de son armure,
je t’assure,
il était complétement vide,

le grand néant
ce gars

Old par M. Fox le 18 Mai 2003

kunfu master do it better


– Peut-être qu’en le pratiquant jeune, j’aurais pu faire du sumo, j’avais la taille nécessaire, et le poids, ça s’acquiert.


– Maire de Paris, j’avais conclu avec mon ami Monsieur Suzuki, alors Gouverneur de Tokyo, un pacte d’amitié et d’échanges qui a permis à notre capitale d’accueillir de grandes manifestations culturelles japonaises : deux tournois de sumo, le théâtre nô, le kabuki, de nombreuses expositions d’art classique ou contemporain et chaque fois, les Parisiens et les Français leur ont réservé un accueil chaleureux.


– Ce matin avant de vous rencontrer, je regardais sur une cassette, parce que cela s’était passé hier soir très tard, le Bacho de Nagoya, c’est-à-dire le tournoi de sumo, le dernier tournoi de sumo au Japon.
– Je suis très attentif au sumo, aussi j’aime énormément le sumo.


– Cet après-midi, vous allez à un tournoi de sumo.
– Parmi les sports que j’apprécie, il y a effectivement le sumo.


– Je vous signale notamment que nous aurons le très grand plaisir d’être le premier pays à recevoir pour la deuxième fois les sumotoris, à avoir un tournoi de sumo au mois d’octobre au Palais omnisport de Paris Bercy.
Old par igor le 18 Mai 2003

Mon verre, ce héros.

Faire attention à trop de bonheur.

Old par Gu. le 19 Mai 2003

A force de faire du vélo, j’ai de la corne sur les mains.

Old par Rodia le 01 Mai 2003

ANTONIO – Que la faveur de tous les dieux aille avec toi! (Sort Sébastien.) J’ai de nombreux ennemis à la cour d’Orsino; sans quoi je t’y rejoindrais bien vite… Mais advienne que voudra; je t’adore tellement que le danger me semblera un jeu, et j’irai…

Old par M. Fox le 22 Mai 2003

-Allo?
-Oui c’est Gu.
-Bien dormi?
-Très bof…
-Tu fais quoi là?
-Je me lamente sur tout ce que j’ai à faire et ça me prend vachement de temps…
-Ah…
-Et toi?
-Pareil…
-Bon on raccroche alors…
-OK!

Old par Gu. le 09 Mai 2003

« […]C’est alors qu’ils découvrirent dans la plaine trente ou quarante moulins à vent ; dès que don Quichotte les aperçut, il dit à son écuyer :
– La chance conduit nos affaires mieux que nous ne pourrions le souhaiter. Vois-tu là-bas, Sancho, cette bonne trentaine de géants démesurés ? Eh bien, je m’en vais les défier l’un après l’autre et leur ôter à tous la vie. Nous commencerons à nous enrichir avec leurs dépouilles, ce qui est de bonne guerre ; d’ailleurs, c’est servir Dieu que de débarrasser la face de la terre de cette ivraie.
– Des géants ? Où ça ?
– Là, devant toi, avec ces grands bras, dont certains mesurent presque deux lieues.
– Allons donc, monsieur, ce qu’on voit là-bas, ce ne sont pas des géants, mais des moulins ; et ce que vous prenez pour des bras, ce sont leurs ailes, qui font tourner la meule quand le vent les pousse.
– On voit bien que tu n’y connais rien en matière d’aventures. Ce sont des géants ; et si tu as peur, ôte-toi de là et dis une prière, le temps que j’engage avec eux un combat inégal et sans pitié.[…] »

Cervantes, Don Quichotte de la Manche, tome I, © Ed. Seuil, coll. Points (pp. 101-102)

Old par Rodia le 04 Mai 2003


Old par -- Zan le 25 Mai 2003

STRIKE

Contre-texte.

Agacé par certaines expressions que des intellectuels

pratiquent, s’échangent. De l’ordre de…

…C’est une force de proposition…
.

Utiliser ce type de langage, comme stratégie d’évitement

du réel, forcément violent — indomptable.

Être pédant, c’est avant tout parler par peur de la Présence .

Refuge dans la soi-disante culture, couverture.

Pédant ? Adopter le code par crainte de l’informe.

ETC

Old par adc le 24 Mai 2003

Il meurt en 1973, laissant à son fils Christopher le soin d'achever l'Histoire de la Terre du Milieu

Old par M. Fox le 14 Mai 2003

Old par Rodia le 10 Mai 2003

« là ici »