Cinq heures dix neuf pile

dream

Tu

me

manques

tellement

(…)

Ce

serait

hyperclean

que

tu

sois

Old par Gu. le 13 Déc 2004

« Plastic Tourguy » – Poupée en résine thermoplastique



Old par M. Fox le 26 Jan 2004

Aquarium ce héros

« Popeye » is not caused by the size air bubbles that typical airstones produce. Gü bubble disease, the disease that has been suggested to you as a cause, is usually produced by air being taken up on the intake side of a pump, then churned up by the pump (which creates extremely tiny bubbles, and then spit out into the tank. Bubbles taken up on the out-take side or airstones do not usually produce bubbles small enough to cause the disease. In fact, in all my years, I have yet to see a case of Gü bubble disease not cause by air being pulled in on the intake side.

Also, with Gü bubble disease, you can usually see symptoms in other areas of the body as well, like under some scales or in the skin of the fins.

Your problem is more likely associated with a bacterial infection. This is often caused by an injury. The fish scrapes the eye (which is usually not seen by the aquarist) and later, sometimes weeks, the eye becomes infected. Sometimes the injury comes from being chased around the tank.

The bacterial infection can also be passed from fish to fish but this is less likely than the last scenario.

I have, ONCE, seen a case where a very large fish was caught up in a net to be moved and as he struggled in the net violently, an air bubble did get up into the eye. You could actually see the bubble in there. However, the eye never became infected and the air bubble cleared out on it’s own.

I just thought I would help out with this problem as we do an extreme amount of fish medicine here (like most public aquariums). And unlike most hobbyist, we have the ability to get necropsy feedback from a lab. (By the way, our on-exhibit mortality is virtually nil, but we do experience some mortality on new shipments in the first couple of weeks.)

Mes adieux, ah mes aïeux !

Ceci à titre de rappel solennel au moment où l’Histoire semble prendre un virage bouleversant.

Jamais, amis, l’amitié franco-russe ne saurait souffrir une quelconque altération.

Jamais la noblesse d’âme et d’esprit que je représente pour notre beau pays ne saurait se passer de son homologue.

Jamais, de l’Atlantique à l’Oural, le très noble Tourguenisme ne cessera d’avancer.

Tourgueniev est mort, vive Tourgueniev !

« L’Etat, c’est toi. »

Vilnius Blues

Old par igor le 20 Mar 2004

Sans la folie, l’univers serait quand même beaucoup moins drôle

Old par M. Fox le 23 Fév 2004

Le drame étudiant

Old par M. Fox le 06 Oct 2004

ZABRISKIE POINT

Jour de mai 2003. Elle se tenait fièrement à côté d’elle. La Dodge rougeoyait – yeah – yeah dans le désert. Au loin les dunes restaient figées malgré l’auto-radio qui restait encore branché. Elle était déjà venue deux ans auparavant. S & M. A l’époque c’était une japonaise – une Suzuki verte je crois. Et maintenant Elle était à côté d’une Eurasienne.

Le sable, lui, restait toujours jaune – imperturbablement – renvoyant sa splendeur safran à la face cuivrée de Silver. Elle avait pensé maintes fois à faire l’amour à deux ou à trois dans ces dunes. Elle ne pouvait pas faire autrement que de tripper sur les mamelons chaotiques et ridés qui se dressaient fièrement. Tandis que Silver découvrait le paysage – émerveillée, Elle contemplait avec ex-citation les sillons désertiques. Elle en retirait une intense satisfaction, comme une petite fille qui pour la première fois tente de saisir à pleines mains une jolie flamme – doux mélange de douleur cuisante et de désir brûlant. Et plus elles regardaient, plus elles se levaient, et plus elle se levaient, plus elles découpaient le ciel azuré, déchirant leur univers solitaire de virginales découvertes. Elle s’illuminaient, révélées par un soleil immobile. Les filles se tenaient là face aux dunes.

Loin d’elles, le regard las de la Dodge clignotait de ses chromes rayonnant sous un soleil de plomb.

Old par To le 06 Juil 2004

le renard fume

en rêvant

de la pluie fraîche

sur mon toit

les sushis sont pourris

mon estomac est vide

je bois du saké brûlant

I want MORE

Mail cassé – Content de te relire pourtant.

Old par igor le 08 Avr 2004

Minuit pile

je suis un nain

Old par igor le 28 Jan 2004

WERNER, MON AMOUR

Old par To le 21 Nov 2004

Certainement pas !


Old par M. Fox le 12 Avr 2004

Minuit pile

Old par igor le 07 Jan 2004

cmV0b3VyIGRlIGxhIGJ1bGxlID8=

ciao ciao coccinella

tu m’auras tout fait

et pourtant

je te baille bye

a moi les neiges de l’Alaska

et tout l’or du klondike

qui n’y changera rien

car désormais…

tu m’appartiens.

Les tourguenistes de tout poêle vous souhaitent un joyeux noël





My legendary girlfriend

un jour à cette heure il fera nuit depuis quelques minutes

R.I.P.

his pocket was full of kryptonite

Old par To le 11 Oct 2004

Chassez le naturiste

———–il revient au galop


Old par -- Zan le 20 Nov 2004

punkachien/punkachat, même combat ?

J’ai des pieds de tigre

fantastiques

avec

j’amortis les chocs

je reste de glace

je saute

les étages

je réconcilie les amoureux

et je joue du banjo

en regardant la rivière s’en aller

Old par -- Zan le 16 Déc 2004

DCS1000

le récitant en exil : les tourgenistes : chapi chapo et ils t’emmerdent.

Old par igor le 09 Août 2004

Friday – Let’s dance !

Son électro-acid-house-hip-hop, ambiance assurée par la tribu tourgueniste et pleins d’autres crevards bioniques, consos pas chères + surprise éthylique sponsorisée par Havana Club… Le Zoco Bar, 223 rue Saint-Maur, 10ème, Paris, France – Métro Colonel Fabien ou Belleville. Si vous voulez me voir enfin nue

Happy World

happy world

enfin une bonne idée!

les crudités…mmm…

c’est chouette.

purple jacket’s cOming back soOn (…)

Old par Gu. le 05 Déc 2004

frOm the sky (…)

luVer's umbrella    
  cycloneye  
    zondS maziKs
Old par Gu. le 30 Jan 2004

La nuit

tous les poissons chats

Old par -- Zan le 06 Sep 2004

le récitant : let’s fuck, let’s rock’n roll.

Old par igor le 03 Avr 2004

Un café au lit ?


Old par M. Fox le 04 Juin 2004

DIMEBAG BANG BANG BANG !!!

Old par To le 13 Déc 2004

commisération de coalition de circonstances plurielles

C'est alors que Tara commença à gémir sous les coups de boutoir de son assaillant, cet homme mystérieux qu'elle venait tout juste de rencontrer dans le parking souterrain d'Auchan à Bobigny. ''Oh oui, fesse moi comme la petite salope d'anarchiste de droite que je suis'' lui lâcha-t-elle, entre deux spasmes, la gorge révulsée, ses cheveux blonds maculés d'huile de moteur. ''Petite pute de bourgeoise socialo-plurielle'' grommela l'inconnu, redoublant d'effort sous les invectives politiques post-électorales de Tara, qui ne s'en laissait plus compter niveau réformes

Old par Nicolai le 29 Mar 2004

BALADE ORANGE
QUAND LES PROGRAMMES DE DIVERTISSEMENT TELEVISES SONT TERMINES - LA VILLE NE SE CONTENTE PAS D'ETRE VIDE - ELLE EST SILENCIEUSE - ET LES LUMIERES S'ETEIGNENT - COMME DANS LE COULOIR DE LA MORT - QUAND LA CHAISE ELECTRIQUE EST EN MARCHE -

4 infO, pOlaGü. burned, died, & its ashes flew in the cOsmOs Of www

Old par Gu. le 18 Sep 2004

Jérémie regardait le bonhomme avec un soupir impuissant. Ses yeux commençaient à piquer mais il résistait au sommeil. Il écoutait ce que le petit tourgueniste lui disait:

« Bon, je vais essayer de travailler tout seul mais c’est dommage, j’aimais bien quand on était tout les deux… on a fait du bon boulot avec la scie sauteuse rouge. On a juste un peu cassé la porte… »

« Oui, répondit Jérémie. Mais comme ça, c’est mieux, on voit bien le volant et, si je voulais, je pourrais m’asseoir dedans et conduire. »

« T’es trop petit, fit le petit tourgueniste. »

« J’ai déjà vu mon papa et ma maman conduire. Quand je suis assis derrière eux, je regarde bien entre les deux sièges comment ils font. Ils tournent la clé pour faire partir le moteur et puis après ils tournent le volant dans le sens des tournants. »

« Eh ! t’as oublié les clignotants avant de tourner ! »

« Ah oui, ça fait clic-clac pour dire aux autres qu’on va tourner… mais j’ai pas envie de leur dire où je vais, moi, aux autres… »

« C’est pas très gentil… et puis c’est dangereux… tu risques un accident. »

« C’est pas grave, fit Jérémie en riant, j’irai me faire réparer chez Tourgueniev ce héros. »

Le petit tourgueniste se mit à rire aussi.

« Tu viendras faire réparer ta scie sauteuse, mais pas te faire réparer. C’est le shaman qui te réparerait si tu étais cassé. Il t’emmènerait dans l’ambulance… »

« La blanche ? demanda Jérémie. Celle avec la croix bleue sur les côtés, la lumière sur le toit et le coffre derrière qui se relève ? »

Old par igor le 20 Mar 2004

***ALL IMAGES © COPYRIGHT BEN FROST 2001***

4rthur

Rimb4ud –

fuck 4rt!

gOld!

ch4rity!

keys!

vOwel

cOlOr

mOtiOn

blend!
Old par Gu. le 02 Avr 2004

… héroïque.

le récitant : tout est sale et triste.

Old par igor le 06 Avr 2004

Old par Gu. le 08 Déc 2004

ou

prête moi ta vertu

je deviendrai ton tourgueniste

La rivière chante encore

L’entends-tu ?

Elle est si agée

que sa voix n’est qu’un murmure précieux

poli et scintillant

Chatoiement splendide

que seuls connaissent les initiés

On dit que parfois

lorsque sa surface est gelée

et que la lune est haute

Elle se glisse parmi les hommes

en quête de chaleur,

d’amour

Old par M. Fox le 21 Déc 2004

sOuL 4 sUmMer


Old par Gu. le 18 Juil 2004

tell me how to live

desserre les fesses

<<

greF-moi un sms dans le coeur

Attention, cette page va bouger

Envie de jouer partout partout,

de se raser pour se reconstruire plus loin,

plus de mémoires qui dérangent.

TOUT VA BIEN SUR MA PLANÈTE:

petite histoire, je vais aux toilettes toute seule

Old par Gu. le 27 Sep 2004

KRUG

Oui, en même temps,

l’important, c’est d’être cru , surtout pour un sushi…

le sexe, ça n’intéresse personne… (2)

– Qu’est-ce qu’une bigote ?

– Une goth qui porte deux fois plus de crucifix que les autres.

[rires]

[jingle]

[pub]

I am just like you.

I have a pretty secure job
at an e-commerce site that pays me extremely well


I have stock options that should make me rich.

>>I have a hip apartment in usbhill.
..<>..


I have a cute girlfriend,

who also works at a dot-com.
And I have a healthy terrorism habit

~~~~~~~~
../…//..//…//


changer de trou, changer d’air.

Tu l’as dit bouffi !


Depuis que
Jolly Jumper
a réussi
dans les affaires
il a lâché lucky luke
mais
il est
nettement
moins
sexy

Old par -- Zan le 29 Oct 2004

haaa, Gudule…

souffrez ma chere que je vous emportasse danser:

ce soir vous et moi nous aurons des emois

sur la piste de danse si nous avons de la chance

« la complainte du progrès », c’est ce que jouera le deejay…

affectueusement, votre Guillemette.

Baille Baille





Old par JLB le 12 Avr 2004

Je perds la mémoire à répétition





c’est amusant

Old par M. Fox le 26 Jan 2004

chhapkattituD’ #2

chhapkattituD' #2

Old par Gu. le 03 Fév 2004

tripTy°sixE


Old par Gu. le 18 Août 2004

Jean-Bernard Rocknroll (1942-1956)

Jean-Bernard est né un 31 juillet 1942, pendant un jour de grêve, mais au fond personne n’en est vraiment certain. Nombreux sont ceux qui prétendent qu’il est beaucoup plus vieux que cela mais au fond tout le monde s’en balance puisqu’après tout, tout est une question de swing. De vieux sorciers se seraient penchés sur son berceau… peut-être même le Diable racontent les plus anciens de nos campagnes, ce qui expliquerait sa vie tumultueuse et dépravée. En même temps, mourir à 14 ans ne laisse peut-être pas assez de temps pour commettre tous les péchés d’une vie ce qui a nécessairement été la cause de plus d’une connerie signée par Jean-Bernard. On ne les citera pas toutes, car finalement les indiens de la rock critic leur ont apporté leurs plumes pour nourir l’imagination de miliers de petits bouts qui ont bien poussé depuis.

Donc laissons de côté tout cela, car le plus étrange c’est les premiers signes de décomposition du corps de Jean-Bernard. Ca a commencé lentement, répandant des ondes malodorantes et magnétiques à travers la T.S.F, ses morceaux déliquescents donnant naissance a des trucs plus ou moins pourris des premières musiques électriques aux onomatopées les plus hystériques, attirant des hordes de fans et de charognes dont il fallait canaliser la débordante énergie. Puis quelques docteurs électoniques emplis de sciences ont tenté de ramener la bête à la vie, s’appuyant sur les technologies modernes, mais il n’y avait rien a faire. Malgré les succès encourangeants, l’âme de Jean-Bernard, s’il en avait une, n’allumait plus son regard terne. A nouveau on a appellé les sorciers et les fils des sorciers, car ils avaient un peu trop vieilli, (certain étaient même gâteux ou déjà mort). Toujours rien. Même pas un minuscule soufle de vie. Les flux corporels de Jean-Bernard continuaient à se répandre laissant des traces musicales diverses, on pouvait même deviner une sorte de courant qui filait hors des artères de la victime conférant au corps une couleur rosée, limite guimauve, alors qu’il refoulait déjà dans son atmosphère proche, l’éther de tous les produits chimiques ingurgités par Jean-Bernard pendant ses 14 années de vie (oui il était peut-être jeune, mais déjà toxico et bien atteint).

Puis il y eu ce miracle le rappel à la vie tant espéré, ça n’aura duré qu’un instant évidemment. Probablement une des multiples convulsions post-mortem, de celles qui donnent de l’espoir et qui donna naissance à l’expression pop : l’Espoir fait vivre. C’était rapé, Jean-Bernard Rocknroll était bien mort, et rien ne pouvait le rendre à la vie, pas même Dieux et Merveilles. Alors on commenca à s’en désintéresser, lentement les foules délirantes se firent de moins en moins fidèles, préférants se tourner vers l’adoration d’autres personnalités en décomposition, pendant que le mélange alchimique prenait forme, mijotant à petit feu comme un tourteau breton dans la marmite de Maïté. Et tout le monde continuait à s’en balancer (et plus que jamais), mais pendant ce tempo là… le corps froid de Jean-Bernard et ses morceaux épars commencèrent à s’animer. Jean-Bernard, n’était plus mort, il n’était pas vivant non plus… il était : mort-vivant. Alors il se leva, s’alluma une clope avant d’aller se faire un petit flipper.

Old par To le 05 Juin 2004



















F***K

Jean-Yes’s rework version of the famous hit “Not In Our Name” is a masterpiece. Besides, Saul Williams himself considers it to be an essential tribute to his pledge of resistance : “I knew Jean-Yes as a talented tourguenist writer, and as an inspired DJ ; but I thought he was above all an ingenious joker, a kind of brilliant impostor, you know what I mean… I never regarded him as a real artist. Until I heard « The Activist ». In fact, he is a joker – but he’s also an exceptional music performer, and his commitment to the resistance is exemplary. This guy is amazing.”

(Ben Ratliff, The New York Times)

HIT THE TOP ?

// spOkème vibriOn //

« Vivre dans une cage

une cage pour chaque chose

chaque chose oui chacune d’elles

une cage pour l’oiseau une cage pour l’escalier

une cage pour l’ascenceur une cage pour le coeur

mais les cages se brisent les cageots sont lachés

mes pieds remplassent cette fois ma tête qui se

reflète jusque dans le chrome de la poignée… »

Old par Gu. le 23 Jan 2004

Minuit pile

Igor Tourgueniev à mi-nuit

Start. Tout est rouge sang et l’eau charrie les bactéries complices alors autant rester à la maison pour bouffer des Granolas en regardant un vieux Russ Meyer avec des motards psychotiques. Excusez-les docteurs c’est à cause de la guerre du Vietnam et pas de la moto qui ne rend pas psychotique c’est bien connu. A la fin, ils font exploser le chef des motards mais la fille cajun n’épouse pas le gentil docteur à la femme violée car, de fait, il est marié et gentil. Je me demande si ça vaut le coup de continuer sur ce terrain glissant. A la réflexion, mieux vaut cesser. Stop.

Old par igor le 23 Fév 2004

150 years agO (piLe) / 19 août 1854

Lu in Libération aujourd’hui, 19 août 2004

19 août 1854.Tourgueniev préfererait ne pas avoir reçu la traduction française de Mémoires d’un chasseur tellement il est indigné. Le titre est devenu Mémoires d’un seigneur russe ou Tableau de la situation actuelle des nobles et des paysans dans les provinces russes, ce qui donne une tonalité politique dont le livre n’a pas besoin, étant déjà dans le collimateur des censeurs. Mais c’est surtout le texte, des pages ont été supprimées, le traducteur en a aussi ajouté. « Voici un petit exemple de ses procédés : j’ai dit à un endroit « Je m’enfuis »; il traduit ces trois mots de la manière suivante : « Je m’enfuis d’une course folle, effarée, écheuvelée, comme si j’eusse eu à mes trousses toute une légion de couleuvres, commandée par des sorcières » et tout est du même tonneau. » Et celle-ci : « Un lièvre poursuivi par un chien devient sous la plume enjouée de mon traducteur « un écureuil qui monte sur le sommet d’un pin, s’y place debout et s’y gratte le nez ». »
Old par Gu. le 19 Août 2004

Taïwan’s news : LiLi’s a robber

Old par LiLi le 08 Déc 2004

A
An
Bon
Boom
Comme
Bonne
Bonne m
Bonne ou
Bonne oui
Bonne nuit
Bonne nuit m
Bonne nuit on
Bonne nuit non
Bonne nuit mon
Bonne nuit mon à
Bonne nuit mon an
Bonne nuit mon ami
Bonne nuit mon amie
Bonne nuit mon ange

Old par igor le 29 Mar 2004

lotopromo suite


Old par -- Zan le 23 Déc 2004

Samedi

Mon papa est un ogre et je m’appelle Jeannot et s’il savait que je sais il me mangerait sans doute alors je ne dis rien et je vais à l’école sans me plaindre car mon papa est un ogre et. Mon papa s’appelle papa mais aussi Jean et ma maman s’appelle Anne et elle est sage et elle est belle et son fiancé est un ogre et c’est mon papa, Jean, et. Ma sœur s’appelle Annette comme tablette pour une table rapport à maman et aussi rapport au fait qu’elle est plus petite et rapport au fait que c’est papa qui a décidé et elle n’est pas sage et c’est une ogresse et. Mon papa est un ogre je le sais parce que le soir quand il passe devant la cheminée pour aller chercher du pain son ombre elle essaie de manger le chat qui se sauve toujours et je le sais parce qu’il garde des petits enfants à la cave pour les soirs de fête et qu’il s’appelle Jean et qu’il est le papa d’une ogresse surtout et. Vous diriez mais alors tu es un ogre aussi, vous diriez ce genre de chose et vous diriez et ta mère c’est une ogresse et je dirais je ne sais pas, le facteur ou alors un coup sur deux c’est un ogre un coup sur deux c’est un petit enfant ou alors c’est le plombier ou, et vous auriez raison et vous diriez encore.

Old par igor le 06 Nov 2004

le récitant : insomnie, j’écris ton nom.

Old par igor le 26 Jan 2004

The Argentic Effect



MISS CHLOE I PRESUME ?

Old par JLB le 11 Sep 2004

carrément…

Dix-sept heures trois pile


Old par Gu. le 02 Déc 2004

le récitant à mi-nuit : continuer à critiquer, ricaner et regarder couler le bateau en se resservant du champagne ?

Old par igor le 19 Fév 2004

Has anybody seen Barry ?

Thank you for e-mailing President Tourgueniev. Your ideas and comments are very

important to him.

Because of the large volume of e-mail received, the President cannot personally

respond to each message. However, the White Houz staff considers and reports

citizen ideas and concerns.

In addition to Presidentourgui@WhiteHouz.gov, we have developed White Houz Web

Mail, an automated e-mail response system. Please access

www.Whitehouz.gov/webmailtourgui to submit comments on a specific issue.

Additionally, we welcome you to visit our website for the most up-to-date

information on current events and topics of interest to you.

Old par To le 13 Avr 2004

Un point c’est tout

.

Old par To le 30 Sep 2004

le récitant : insérer ici un texte très long mais sympa sur le temps qui passe, moi je vais voir la fuite.

Old par igor le 12 Avr 2004

ThanX 2

Clément Thomas

lé Fu

l’aZile

):mµn<

Tétard

FrOgs

sumoto .iki

P.Juce

life & knife spirit

Tourgueniev ce héros

Félix J.

tOma

car(r)oline

sunflowers & rhododendron

Gil Elvgren

544×378

daAAAAtempO

SpOke

yOu

#00CC00

voOdoOïsm

dOctOr mikmac

I don’t know who yu’re

Opium & delirium

dragon-pet

spill

kung-Fu

Daniel Johnston

hihi

Wlad et Marienka

pavu

hihihi

Nelly

chamallows

les demoiselles

green paper

Montmartre

Iggy pOp

Pierre Perret

diabOlism & madness

mummy

c’est toi chéri ?

smartitude & freakytude

data processing

all languages

mi luv

ApOllon & Venus

sOmeOne

taHu!!!

mirage & palmtree

amicalement votre

empty

el torO

Old par Gu. le 11 Jan 2004

BALADE NOIRE
PUISQUE TOUT N'EST QU'UNE QUESTION DE STATISTIQUES - ET NON DE PREVENTION - DE SECURITE - JE PRENDS MA VOITURE ET FILE DANS LA NUIT - J'EXPLIQUERAI AUX FLICS QUE L'ALCOOL QUE J'AI DANS LE SANG NE ME PERTURBE PAS - MAIS QU'IL ME RASSURE - ET SI JAMAIS JE TUE QUELQU'UN - ON PROUVERA FACILEMENT - LORS DE MON PROCES - QUE C'ETAIT UN CON -

Minuit pile

Old par igor le 02 Fév 2004

Allez Brittnez, zyva!

même barbue

on t’as reconnue

tu te fais passer pour Igore

mais nous on sait qu’il est mort…

Uncanny ?

se reveiller avec une forte envie de panama…

[FREAKSHOW] / 4

lire l’épisode précédent

(ENCORE DU PAYSAGE)

au bout d’un moment, ça change. la monotonie de la ville ruine et de la route usée est remplacée par une d’autres monotonies, la rase campagne et pour finir la forêt.

la forêt : épaisse, sombre, silencieuse. dans le bus, les passagers sont le visage tourné à la fenêtre. leurs yeux reflètent encore de l’angoisse. à l’avant, le cyclope est bloqué en pilotage automatique ; le nain pendant ce temps lit une revue porno. le bus roule ainsi une heure dans la forêt. les arbres sont de plus en plus bossus, tordus, le tronc grélé de cancers parfois énormes, les branches sèches et tourmentées. la route disparaît sous l’humus, puis la boue. à divers moments, le bus patine.

au bout d’une heure, le bus sort enfin de la forêt. le spectacle est tel, que quelques passagers s’exclament.

dans la nuit éclairée d’étoiles très blanches, une lande craquelée s’étend à perte de vue ; de partout de bus arrivent, sortant de la forêt. la forêt, d’une largeur inconcevable, occupe tout l’horizon ; en face, là où vont les bus, une muraille, qui occupe elle aussi tout l’horizon. les bus arrivent en masse, s’organisent en file. au fur et à mesure, les passagers se rendent comptent que la muraille, très haute, est percée de larges portes. comme une sorte assez rudimentaire de sortie d’autoroute.

le bus s’engage dans la file.

il roule au pas. le froid commence à siffler à l’intérieur. il achève de démoraliser les passagers, tout comme la vision des autres bus, des autres passagers, achèvent de les démoraliser.

konsstrukt vous aime

décembre m’a tuer

Old par Gu. le 10 Déc 2004

Soldes

J’ai besoin d’argent, tout doit disparaître !

ici »