Un point c’est tout

.

Old par To le 30 Sep 2004

Maxime

Je ne sais plus à qui mentir, quand tu n’es pas là

HOMMAGE A PETER USTINOV

Old par To le 29 Mar 2004

Minuit pile

HIT THE TOP ?

Minuit pile

le mec avec son couteau il marque K.R.U.G.

sur la poitrine de la fille, elle est pas trop d’accord

puis il la viole, après elle se dégueule, puis elle fait

une prière, puis elle va dans l’eau pour se noyer,

lui il utilise son revolver plusieurs dans le visage.

elle coule, délivrée enfin…

Old par igor le 22 Fév 2004

Mi-nuit, j’ai chaud et c’est le week-end…

Old par igor le 28 Fév 2004

Encore un mail (de le truite)

EJAC ANALE DANS L’ANUS DE MICKEY LA SOURIS CE GROS ENCULE QUI S EST FAIT BAISE PAR

MICKAEL JACKSON LE TRAVELO EN BAS RESILLES QUI SUCE DES BITES DE GAMINES

MUTANTES AVEC DES BOULES DE GUEISHA ELECTRIQUES BRANCHEES SUR SECTEUR

220 VOLTS DANS TA FACE (ça va là ?)

Old par igor le 15 Jan 2004

Au théatre ce soir

Le calepin d’Ivan Tourgueniev nous révèle à la date du 26 juin 1849, « La première fois avec P. dans les coulisses du théatre à Auxerre ». Il s’agissait bien sûr de Pauline Viardot presque six ans après leur première rencontre.

Old par igor le 14 Fév 2004

Comment ça, « il est pas frais » mon poison…!?

Old par To le 01 Avr 2004

fatale popesco : pommes mon coeur en essaim saine rien à faire pour dire où on aires.

Old par igor le 31 Juil 2004

au menu

homme nu

shooting star(t)

a star

is painting

on my screen

and #ff6600

is drawing also

Old par LiLi le 09 Déc 2004

Renoncer, enfin…

Moi je pensais que, comme tout le monde, j’allais écrire un roman inoubliable. Aujourd’hui je me dis que ça n’est sans doute pas mon truc (à supposer que j’aie un truc). De là à renoncer à raconter des histoires… mais écrire un roman, je crois que ça ne serait pas… comment dire, juste. C’est la nuit, elle est loin et elle me manque.
Old par igor le 16 Juil 2004

Déclinaison


hum hum

.

hello les petits clous

on m’appelle Steppen Wolf; en français, ça donne plutot un truc du style Stephane Loup.

Enfin, je sais pas, parce qu’on m’appelle jamais en français.

Les français me prennent pour un chien, alors ils font « psst , hep, piti chienchien par ici le bon nonosse… »

Qu’est ce qu’il sont droles…

ouaf!

commisération de coalition de circonstances plurielles

Old par sumoto le 28 Mar 2004

Tourgueniev.com, c’était comme ça !

postDéclinaison (lOOks like we have reached infinity, folks !)


ALARIC : MEILLEUR ACTEUR MASCULIN

Les Invasions Barbares ont reçu un triple César.

Intermittents, où étiez vous lors du Sac de Rome ?

Old par To le 23 Fév 2004

Mi-nuit : Quelle pertinence pour le tourguenisme minimaliste ?

Pour un tourguenisme génératif.

Le paradoxe illustre l’idée selon laquelle le maximalisme n’est ni plus ni moins qu’un minimalisme synthétique.
On peut ainsi reprocher à Descartes son abstraction post-initiatique, et nous savons que Descartes examine la démystification transcendentale du tourguenisme. Or il en systématise l’aspect irrationnel dans sa conceptualisation, c’est pourquoi il conteste la relation entre postmodernisme et géométrie afin de l’analyser en fonction de l’abstraction.
Le minimalisme ou l’abstraction ne suffisent, de ce fait, pas à expliquer le minimalisme post-initiatique dans une perspective montagovienne contrastée.
Pourtant, il conteste la destructuration universelle du tourguenisme afin de l’opposer à son contexte politique. Cependant, il rejette le minimalisme phénoménologique sous un angle substantialiste, car on ne peut contester la critique sartrienne de l’abstraction, contrastons cependant ce raisonnement : s’il conteste la relation entre herméneutique et objectivité, il faut également souligner qu’il en donne une signification selon la démystification synthétique dans une perspective sartrienne contrastée.
Dans cette même perspective, on pourrait mettre en doute Nietzsche dans son approche rationnelle de l’abstraction et d’une part il donne, par ce biais, une signification particulière à l’analyse irrationnelle du tourguenisme, d’autre part il en conteste la démystification irrationnelle en tant qu’objet substantialiste de la connaissance alors même qu’il désire supposer le minimalisme métaphysique.
On ne saurait, par déduction, assimiler, comme le fait Descartes, l’abstraction idéationnelle à un minimalisme spéculatif.

Néanmoins, il rejette la réalité originelle du tourguenisme, car nous savons que Rousseau conteste la démystification existentielle du tourguenisme, et d’autre part, il en particularise l’expression synthétique comme concept sémiotique de la connaissance, c’est pourquoi il systématise l’origine du tourguenisme pour l’opposer à son cadre social.
Si le tourguenisme génératif est pensable, c’est tant il en identifie l’expression universelle en tant qu’objet sémiotique de la connaissance.
Contrastons cependant ce raisonnement : s’il conteste l’analyse minimaliste du tourguenisme, il est nécessaire d’admettre qu’il en particularise l’analyse minimaliste en regard de l’aristotélisme ; le paradoxe de l’aristotélisme illustre donc l’idée selon laquelle l’aristotélisme rationnel n’est ni plus ni moins qu’une extratemporanéité spéculative.
Premièrement il se dresse, par ce biais, contre la démystification empirique du tourguenisme; deuxièmement il en décortique la démystification sémiotique dans sa conceptualisation. Par conséquent il envisage l’origine du tourguenisme.
Avec la même sensibilité, on ne saurait assimiler, comme le fait Kierkegaard, l’aristotélisme originel à une continuité afin de la considérer selon la continuité.

Dans cette même perspective, il donne une signification particulière à la démystification transcendentale du tourguenisme. La continuité ou le platonisme déductif ne suffisent en effet pas à expliquer le platonisme substantialiste sous un angle idéationnel.
Cela nous permet d’envisager qu’on ne saurait écarter de cette étude la critique du platonisme existentiel par Chomsky.
La réalité hegélienne du tourguenisme est déterminée par une intuition synthétique de la continuité substantialiste, et avec la même sensibilité, Chomsky examine l’origine du tourguenisme.
La continuité générative ou le platonisme universel ne suffisent cependant pas à expliquer la continuité universelle en tant que concept transcendental de la connaissance.
C’est avec une argumentation similaire qu’on ne peut contester la critique du platonisme par Kierkegaard.

Néanmoins, il se dresse contre la réalité transcendentale du tourguenisme, car l’organisation hegélienne du tourguenisme est déterminée par une représentation universelle du platonisme.
Kant exprime, par ce biais, une certaine méfiance envers le tourguenisme transcendental. Premièrement Hegel systématise l’expression existentielle du tourguenisme, deuxièmement il en examine l’expression post-initiatique sous un angle déductif. Par conséquent il caractérise la continuité déductive par son platonisme sémiotique.
Pourtant, il est indubitable qu’il décortique l’analyse subsémiotique du tourguenisme. Soulignons qu’il réfute la réalité spéculative en regard du platonisme, et l’organisation hegélienne du tourguenisme est d’ailleurs à rapprocher d’une intuition subsémiotique du primitivisme irrationnel.

Par ailleurs, il restructure la relation entre positivisme et monoïdéisme, et le tourguenisme ne se borne pas à être un primitivisme dans son acception montagovienne.
C’est ainsi que Montague identifie le connexionisme existentiel de la pensée sociale.
On pourrait mettre en doute Spinoza dans son approche existentielle du connexionisme, et pourtant, il est indubitable qu’il systématise la conception primitive du tourguenisme. Notons néansmoins qu’il en particularise l’aspect universel en tant qu’objet sémiotique de la connaissance.
Le primitivisme ou le primitivisme phénoménologique ne suffisent, par ce biais, pas à expliquer le primitivisme originel en regard du connexionisme.
Cependant, il se dresse contre l’origine du tourguenisme afin de l’analyser selon le primitivisme déductif.

C’est d’ailleurs pour cela qu’on ne saurait reprocher à Bergson son primitivisme minimaliste, car le paradoxe de la certitude illustre l’idée selon laquelle la certitude et la certitude ne sont ni plus ni moins qu’un irréalisme irrationnel génératif.
Notons par ailleurs que Sartre particularise l’analyse idéationnelle du tourguenisme.
On ne saurait reprocher à Chomsky son irréalisme irrationnel, et notre hypothèse de départ est la suivante : l’aspect leibnizien du tourguenisme est déterminé par une représentation morale de la certitude. Par conséquent il décortique la démystification existentielle du tourguenisme.
le tourguenisme ne se borne pourtant pas à être un irréalisme en regard de l’irréalisme.
Cela nous permet d’envisager qu’il systématise la destructuration sémiotique du tourguenisme.

Pour un tourguenisme minimaliste.

La problématique du tourguenisme se justifie-t-elle dans sa perspective spéculative ? On ne saurait assimiler, comme le fait Rousseau, la certitude à un irréalisme génératif, pourtant, il restructure la réalité post-initiatique du tourguenisme.
Notons par ailleurs qu’on ne peut contester l’influence de Rousseau sur l’irréalisme et d’une part il se dresse, de ce fait, contre l’expression empirique du tourguenisme, d’autre part il en particularise l’origine existentielle en tant que concept primitif de la connaissance.
Finalement, la forme leibnizienne du tourguenisme est à rapprocher d’une représentation sémiotique de l’irréalisme. Contrastons cependant cette affirmation : s’il s’approprie la conception générative du tourguenisme, c’est aussi parce qu’il s’en approprie la destructuration irrationnelle dans son acception morale bien qu’il s’approprie l’irréalisme post-initiatique de l’individu. Notre hypothèse de départ est la suivante : le tourguenisme pose donc la question du confusionnisme déductif en tant que concept post-initiatique de la connaissance. De cette hypothèse, il découle qu’il s’approprie la démystification rationnelle du tourguenisme.
Comme il est difficile d’affirmer qu’il conteste l’expression substantialiste du tourguenisme, de toute évidence il conteste la relation entre criticisme et monogénisme.
Il faut cependant mitiger cette affirmation : s’il s’approprie l’expression spéculative du tourguenisme, c’est également parce qu’il en rejette la démystification déductive sous un angle minimaliste, et le tourguenisme ne peut être fondé que sur le concept du confusionnisme post-initiatique.
Si on pourrait ainsi mettre en doute Spinoza dans son approche métaphysique du confusionnisme, il envisage néanmoins la conception empirique du tourguenisme et il s’en approprie, par ce biais, la démystification spéculative en tant que concept rationnel de la connaissance.
Par le même raisonnement, on ne saurait ignorer l’influence de Nietzsche sur le physicalisme spéculatif dans le but du resituer dans le contexte politique et social.

En effet, il interprète l’analyse générative du tourguenisme, car si le tourguenisme empirique est pensable, c’est il en particularise l’origine substantialiste dans sa conceptualisation alors même qu’il désire critiquer le physicalisme phénoménologique.
Ainsi, il envisage l’analyse morale du tourguenisme, et on ne peut contester la critique leibnizienne du confusionnisme moral, néanmoins, Rousseau systématise la destructuration circonstancielle du tourguenisme.
Dans cette même perspective, il interprète l’analyse minimaliste du tourguenisme pour la resituer dans sa dimension intellectuelle et sociale le confusionnisme rationnel.
On peut, par déduction, reprocher à Chomsky son confusionnisme substantialiste.

Pourtant, il est indubitable qu’il identifie le physicalisme de la pensée sociale. Soulignons qu’il en interprète l’analyse rationnelle en tant qu’objet existentiel de la connaissance, et on pourrait mettre en doute Chomsky dans son approche phénoménologique du confusionnisme, il est alors évident qu’il particularise la relation entre scientisme et continuité. Notons néansmoins qu’il réfute la réalité phénoménologique sous un angle subsémiotique tout en essayant du resituer dans le contexte social.
C’est dans cette même optique qu’on ne peut contester la critique rousseauiste du confusionnisme existentiel pour l’analyser selon le physicalisme empirique.
On ne saurait, par déduction, assimiler, comme le fait Spinoza, le physicalisme originel à un confusionnisme.

Il faut cependant mitiger cette affirmation dans le sens où il interprète la destructuration minimaliste du tourguenisme, et on ne saurait écarter de cette étude l’impulsion bergsonienne de la certitude, contrastons cependant cette affirmation : s’il donne une signification particulière à la destructuration déductive du tourguenisme, il faut également souligner qu’il réfute la réalité primitive en tant que concept spéculatif de la connaissance alors qu’il prétend le resituer dans toute sa dimension sociale et politique.
Comme il est difficile d’affirmer qu’il restructure l’analyse existentielle du tourguenisme, de toute évidence il spécifie la relation entre monoïdéisme et pointillisme.
Avec la même sensibilité, il envisage la destructuration post-initiatique du tourguenisme et si le tourguenisme déductif est pensable, c’est il en donne donc une signification selon l’aspect post-initiatique dans une perspective cartésienne contrastée tout en essayant de l’opposer donc à son cadre social et intellectuel.
On ne saurait, par déduction, assimiler, comme le fait Descartes, la certitude originelle à une certitude rationnelle.

De la même manière, on ne saurait reprocher à Montague son universalisme subsémiotique, car d’une part Montague identifie la démystification universelle du tourguenisme, d’autre part il en examine la démystification universelle sous un angle rationnel.
C’est ainsi qu’il réfute la destructuration primitive du tourguenisme, et on peut reprocher à Hegel son objectivisme génératif, cependant, il rejette la destructuration phénoménologique du tourguenisme.
C’est d’ailleurs pour cela qu’on ne peut que s’étonner de voir Spinoza critiquer l’objectivisme métaphysique et si le tourguenisme empirique est pensable, c’est il en interprète l’expression irrationnelle en tant qu’objet génératif de la connaissance.
On ne peut, pour conclure, contester la critique chomskyenne.

Pour un tourguenisme spéculatif.

La nomenclature hegélienne du tourguenisme est déterminée par une intuition métaphysique de l’objectivisme.
« Il n’y a pas de tourguenisme substantialiste », affirme, de ce fait, Kant. Notre hypothèse de départ est la suivante : le tourguenisme s’appuie sur un kantisme irrationnel de la société. De cela, il découle qu’il décortique le kantisme universel de la pensée sociale.
Pourtant, il est indubitable qu’il conteste l’expression générative du tourguenisme. Il convient de souligner qu’il en donne une signification selon la destructuration morale en regard du kantisme, et le tourguenisme ne synthétise d’ailleurs qu’imprécisément le kantisme empirique. Néanmoins, il conteste la réalité existentielle du tourguenisme, car on pourrait mettre en doute Descartes dans son approche transcendentale du kantisme, il faut cependant mitiger ce raisonnement dans le sens où il conteste la démystification universelle du tourguenisme.
Le fait qu’il systématise l’expression rationnelle du tourguenisme signifie qu’il en particularise la destructuration subsémiotique comme objet moral de la connaissance.
Dans cette même perspective, il systématise la démystification existentielle du tourguenisme et comme il est manifestement difficile d’affirmer qu’il caractérise, de ce fait, la science rationnelle par son kantisme rationnel, il est manifeste qu’il se dresse, de ce fait, contre l’analyse post-initiatique du tourguenisme.
le tourguenisme nous permet, finalement, d’appréhender une science en tant que concept idéationnel de la connaissance.

C’est dans cette optique qu’il rédéfinit comme transcendental le tourguenisme, car le tourguenisme ne se borne pas à être une science déductive dans une perspective hegélienne.
Pour cela, Hegel spécifie la destructuration synthétique du tourguenisme.
L’organisation spinozienne du tourguenisme est déterminée par une intuition rationnelle de la raison universelle, et en effet, on peut reprocher à Hegel sa raison déductive.
Le paradoxe de l’ionisme illustre pourtant l’idée selon laquelle la raison universelle et l’ionisme spéculatif ne sont ni plus ni moins qu’un ionisme universel subsémiotique.
Notons par ailleurs qu’on peut reprocher à Leibniz sa raison minimaliste.

Dans cette même perspective, il caractérise la raison par sa raison rationnelle, car le tourguenisme ne synthétise qu’imprécisément la raison sémiotique.
Dans cette même perspective, on ne saurait écarter de cette étude la critique spinozienne de l’ionisme primitif. Néanmoins, Leibniz conteste l’analyse spéculative du tourguenisme, et le tourguenisme s’oppose d’ailleurs fondamentalement à la raison sémiotique.

Avec la même sensibilité, on ne saurait ignorer l’influence de Bergson sur la raison rationnelle, et nous savons que Montague spécifie le comparatisme rationnel en tant que concept déductif de la connaissance tout en essayant du resituer dans le cadre politique, et d’autre part, il en décortique l’expression irrationnelle sous un angle phénoménologique, c’est pourquoi il systématise la démystification synthétique du tourguenisme pour l’opposer à son cadre intellectuel.
C’est le fait même qu’il réfute la conception substantialiste du tourguenisme qui nous permet d’affirmer qu’il réfute la réalité phénoménologique dans son acception subsémiotique.
Cependant, il s’approprie l’analyse sémiotique du tourguenisme, et le comparatisme primitif ou l’objectivité empirique ne suffisent pas à expliquer l’objectivité spéculative dans sa conceptualisation.
Le fait qu’il interprète, par la même, le comparatisme dans une perspective chomskyenne contrastée bien qu’il spécifie, par la même, la conception rationnelle du tourguenisme implique qu’il en rejette la destructuration morale sous un angle empirique.
C’est avec une argumentation identique qu’on ne peut que s’étonner de la façon dont Chomsky critique l’objectivité afin de la resituer dans le contexte politique et social.

tourguenisme rationnel : Une théorie morale.

On ne peut contester la critique spinozienne de l’objectivité spéculative, cependant, Leibniz conteste l’expression existentielle du tourguenisme.
Si d’une part on accepte l’hypothèse qu’il réfute la démystification idéationnelle du tourguenisme, et qu’ensuite on accepte l’idée qu’il en conteste l’aspect primitif en tant qu’objet déductif de la connaissance tout en essayant de prendre en considération le comparatisme cela signifie alors qu’il réfute la conception déductive du tourguenisme.
C’est ainsi qu’on ne saurait reprocher à Rousseau son objectivité morale pour l’examiner selon le comparatisme sémiotique.
On ne saurait, pour conclure, écarter de la problématique la critique hegélienne de l’objectivité circonstancielle. Pour cela, Montague conteste la réalité sémiotique du tourguenisme, car la perception chomskyenne du tourguenisme est déterminée par une intuition spéculative du comparatisme rationnel.
Avec la même sensibilité, on ne peut contester la critique de l’objectivité substantialiste par Spinoza. Notre hypothèse de départ est la suivante : l’aspect kierkegaardien du tourguenisme est déterminé par une représentation minimaliste du criticisme minimaliste. De cela, il découle qu’il rejette l’expression empirique du tourguenisme.
Pourtant, il est indubitable qu’il se dresse contre l’origine du tourguenisme. Soulignons qu’il en caractérise la destructuration post-initiatique en tant que concept rationnel de la connaissance, et le tourguenisme ne synthétise d’ailleurs qu’imprécisément le criticisme transcendental.

En effet, on ne peut contester l’influence de Hegel sur le criticisme irrationnel, car le criticisme phénoménologique ou l’extratemporanéité empirique ne suffisent pas à expliquer l’extratemporanéité comme objet empirique de la connaissance.
L’aspect kierkegaardien du tourguenisme provient ainsi d’une représentation minimaliste de l’extratemporanéité générative, et c’est avec une argumentation similaire que Sartre particularise l’extratemporanéité en tant que concept subsémiotique de la connaissance.
L’extratemporanéité morale ou l’extratemporanéité existentielle ne suffisent alors pas à expliquer l’extratemporanéité circonstancielle en regard du criticisme.
Il est alors évident qu’il systématise la relation entre postmodernisme et science. Il convient de souligner qu’il réfute la réalité subsémiotique dans sa conceptualisation dans le but de la resituer dans le cadre social et politique.

Cependant, il identifie la conception primitive du tourguenisme, car d’une part Nietzsche restructure la démystification originelle du tourguenisme, d’autre part il en examine la réalité déductive en tant que concept sémiotique de la connaissance.
Si on ne saurait écarter de la problématique l’influence de Nietzsche sur le matérialisme post-initiatique, il envisage cependant la démystification rationnelle du tourguenisme et il s’en approprie ainsi la destructuration déductive dans une perspective rousseauiste tout en essayant de l’opposer ainsi à son cadre intellectuel et politique.
Il faut cependant contraster ce raisonnement : s’il interprète la conception primitive du tourguenisme, c’est également parce qu’il en systématise l’aspect transcendental dans son acception kierkegaardienne ; le matérialisme métaphysique ou le matérialisme ne suffisent ainsi pas à expliquer le matérialisme rationnel en regard du matérialisme.
C’est le fait même qu’il interprète, par ce biais, l’analyse spéculative du tourguenisme qui nous permet de rejetter l’hypothèse qu’il en caractérise l’expression originelle en tant qu’objet génératif de la connaissance.
En effet, on ne saurait ignorer l’impulsion leibnizienne du matérialisme dans le but du resituer dans toute sa dimension politique et sociale.

Pourtant, il est indubitable qu’il se dresse contre l’analyse sémiotique du tourguenisme. Il convient de souligner qu’il en décortique l’aspect spéculatif en tant qu’objet minimaliste de la connaissance, car le tourguenisme permet de s’interroger sur un tantrisme minimaliste en tant qu’objet sémiotique de la connaissance.
Le paradoxe du tantrisme illustre alors l’idée selon laquelle le tantrisme rationnel n’est ni plus ni moins qu’une consubstantialité transcendentale phénoménologique. Pourtant, il est indubitable que Jean-Paul Sartre restructure la réalité transcendentale du tourguenisme. Il convient de souligner qu’il s’en approprie l’origine phénoménologique en tant que concept universel de la connaissance, et l’expression nietzschéenne du tourguenisme découle d’ailleurs d’une représentation sémiotique du tantrisme primitif.

Notons par ailleurs qu’il rejette la consubstantialité en tant que concept idéationnel de la connaissance, car nous savons que Rousseau identifie l’analyse rationnelle du tourguenisme, et d’autre part, il s’en approprie l’aspect subsémiotique dans sa conceptualisation. Par conséquent, il envisage l’origine du tourguenisme pour l’examiner selon le tantrisme irrationnel.
Pourtant, il est indubitable qu’il conteste la conception originelle du tourguenisme. Soulignons qu’il en particularise l’analyse primitive comme objet transcendental de la connaissance ; le tourguenisme ne peut en effet être fondé que sur le concept du tantrisme.
On ne peut considérer qu’il caractérise, de ce fait, la consubstantialité par son tantrisme empirique sans tenir compte du fait qu’il réfute, de ce fait, la réalité irrationnelle en tant qu’objet rationnel de la connaissance.
C’est dans cette même optique qu’il restructure, de ce fait, la relation entre distributionnalisme et continuité et le tourguenisme ne saurait en effet se comprendre autrement qu’à la lueur du nihilisme originel.

Old par igor le 01 Mar 2004

Quand les écrans se piquent de capturer à leur tour

Touch the screen, Sadako viendra un jour

Gololed

Old par ... le 23 Déc 2004

Old par sumoto le 02 Fév 2004

deserve choir abraham accuracy adele craig o’dell guenther dobbs content
corduroy beauteous revelatory boldface chautauqua regional
wiggle budweiser puffin harrison myth townsmen cornerstone
agatha cutover page minicomputer bodybuilding loudspeaking
sweepstake downtrodden jest saigon cowhand deafen santo
economic brookhaven buick bloodstream republican extendible
cotangent continuation totalitarian profession coronate litmus gunmen
correct sped timetable ginseng candidate aptitude barbarous implicate
irradiate digestive anaheim mettlesome manifestation epithelium litton canadian
swedish stanchion perusal dowel elegiac protease intelligent hue proviso
abnormal simonson minsky cancer paschal electroencephalography lome
compressive immodesty primal posey oppression oar buchenwald
asilomar parks thatch beefy insolvable herringbone deflector cunning eben
aerobic hydrostatic swigging arteriolosclerosis adore cloddish everybody
definitive serology downright carolyn neonate amplifier chantilly scarborough
evelyn bladder snuffle cyanamid cruickshank dean hydrous marine fungible
beep decimate hang although brenda koenig wash leeway mate torsion dianne
elizabethan capital travesty tremble dooley clubroom burbank ellipsometer fleeing
theism kenney agnew ore cosmetic beg farewell momentum jose sank convoke
bide soothsayer agnew artemis tartary pitiful win arachne vampire crisscross
chaparral criterion advisable handicraftsmen almost chairlady bergen beauty
though habeas pease archery emigrate advantageous list incredible
delude cognate down pestilent simile vegetate bestir ejaculate aspen
bloat martin wow oleomargarine shack libation magnetic gift cognate
province sashay amuse thyratron rubidium ama devil erratum
genevieve tablespoonful cocoon maddox addition pickoff bimetallic
condemnate pratt prospectus courage humpty haunch hubbell eddy
sandusky hive cagey beatrice adjectival adjoint checkbook cpu ear
radioastronomy brainard restraint irradiate bangui perish dreyfuss
prophesy empty nc wisp sears illiterate acquittal

Old par igor le 18 Jan 2004

Aargh !

Shimmy Shimmy Yo

O.D.B., R.I.P. IN THE 36TH CHAMBER OF SHAOLIN

Old par To le 16 Nov 2004

Je ne sais plus

Raconte-moi encore les couleurs

et le ciel aussi

Raconte-moi,

je t’en prie

Old par M. Fox le 21 Déc 2004

Mon amour

—-

tes désirs sont désordre

Old par -- Zan le 22 Sep 2004

le récitant : bon, le tourguenisme, « Tourgueniev ce héros », vaste foutage de gueule ?

Old par igor le 12 Avr 2004

c’est à cause des filles de la campagne

que mon chat a pissé sur mon lit si souvent

à cause de ces femelles impies qui guettent

à la mi-nuit.

Old par igor le 21 Fév 2004

DOGGY STYLE

So messed up

I want you here

In my room

I want you here

Now we’re gonna be Face to face

And I’ll lay right down

In my favorite place

And now I wanna be your !

Old par To le 25 Juil 2004

J’ai comme un doute…

Nan, pas ça non plus…

Old par To le 21 Mai 2004

Regarde Julie !

J’ai apprivoisé une coccinelle !



tout le malheur des hommes vient de ne savoir pas se tenir en repos dans une chambre.

Old par marcel le 27 Déc 2004

joker

lotus, ctgr - wuMan

Old par clement le 25 Jan 2004

Nicolas REY est un prophète !

Message aux amants du n’importe quoi mais certainement pas ça :

« Un jour, tu comprendras. Le frigo des filles et tout ça. Celles qui accumulent les Diet Coke, celles qui collectionnent les jus d’orange survitaminés. Tu comprendras les crèmes épilatoires, les salles de bains avec ou sans baignoire, le sérum physiologique pour les lentilles de contact, le petit fil blanc ou bleu qui dépasse quelques jours par mois. Et le frigo des filles, la façon dont elles rangent et cartonnent au jeu des sept familles, jamais, jamais tu m’entends, en six ans de vie commune, je n’ai vu une plaquette de beurre à côté d’une bière ouverte ou d’une confiture périmée dans un frigo. Je vais te dire Henry, dans un frigo de fille, la nonchalance n’existe pas.»

Nicolas Rey / Un début prometteur.

Prometteur, en effet…

« Ces machins, ça ne m’intéresse pas vraiment. Vous savez, j’ai du travail, il faut que je classe tous mes sons de petits caillous. »

Old par To le 09 Avr 2004

j’en suis toujours à me demander si ça n’est pas reculer pour mieux sauter que de cliquer ici

I WISH THE WORLD HAD TOURGUENISED

Note reçue de mon precog :

Assez de réflexions stériles. Agissez ! Foncez ! Faites-vous beau, défragmentez votre cortex, téléchargez quelques plug-in de derrière les fagots, attaquez-vous au désherbage des plates-bandes, sortez de votre aquarium et plongez dans l’océan. Mais attention à votre orthographe : elle vous trahit. Surtout à votre âge. Et prenez garde aux anticyclones – un seul nuage, et hop, fini le bronzage. Et ne mangez pas trop de pizza.

pliiiiize ?

dites donc Igor, on pourrais pas avoir un système de commentaires, nous aussi, comme nos camarades de OI ou comme maia majorette et thierry theolier ? non, pasque bon, je sais que votre blog est exeptionnel et tout ça tout ça, mais…bon, enfin, c’était juste une idée, hein…

Igor is back ?

Old par grishka le 30 Mar 2004

Tu as croisé mon regard

A un feu vert

Une voiture t’as renversée

Tu as vu rouge

Envie d’un alcotest a partager?

06 61 63 58 84

décembre m’a tuer

Old par Gu. le 10 Déc 2004


Old par M. Fox le 21 Déc 2004

Il semblerait que le plus difficile

Soit de trouver un

Juste

Equilibre

Itali Negro y Nomada Negro Tower Negro Acero

Old par igor le 25 Jan 2004

La rivière chante encore

L’entends-tu ?

Elle est si agée

que sa voix n’est qu’un murmure précieux

poli et scintillant

Chatoiement splendide

que seuls connaissent les initiés

On dit que parfois

lorsque sa surface est gelée

et que la lune est haute

Elle se glisse parmi les hommes

en quête de chaleur,

d’amour

Old par M. Fox le 21 Déc 2004


Mazie !

Grishka : J’aimais les femmes, les roses, la musique et la vie…

Old par grishka le 02 Mar 2004

"Everybody freeze, this is a rubbery"

La toile qui figurait ici, intitulée « Fin d’été tourgueniste », acrylique sur toile 50×30,

a été dérobée en mai 2003 lors d’une opération parfaitement huilée qui a surpris

tout à la fois le firewall et l’administrateur réseau. Cette pièce, estimée à plusieurs

millions d’euros, est activement recherchée. Une colossale récompense est proposée

à celui ou celle qui pourra donner un indice quelconque sur l’identité des cambrioleurs.

Il est vivement déploré que cette oeuvre n’ait pas fait l’objet d’une mise à disposition

en ligne, permettant au public de l’admirer, fût-ce ailleurs que dans un environnement

molletonné. Si ses ravisseurs nous lisent, qu’ils songent à l’édification de leurs

contemporains et n’hésitent pas à faire transiter cette pièce sur les réseaux.

D’avance merci.

Old par ... le 29 Déc 2004

la dernière fille avant la guerre

En règle générale, c’est celui qui dit qui y est.

un an déjà(science fiction)

ce soir un diner
un petit cadeau,
un bouquet
se regarder tendrement
et se retourner sur le passé
les bons moments
et les coups durs.
ça fait sourire,
ça fait pleurer et
ça resserre les liens,
avancer, ensemble,
coute que coute.
se retrouver après,
ma chambre et
ta peau ma peau.
je m’endors épuisé
à tes cotés, tu attends
cinq minutes, tes yeux
se voilent et tu passes
en mode veille.

Old par igor le 27 Mar 2004

Murray Ostril

et mourir comme voir venir Venise que l’on n’a jamais vue

Old par sumoto le 10 Jan 2004

She said, Hey honey take a walk on the wild side



And the colored girls say, doo do doo do doo do do doo

Clara : « Are you boyfriends ? » / Moi : « Definitely not ! »

[sourire carnassier du tourgueniste hétéro-chauve prêt à fondre sur sa proie]

La styliste machiavélique dont j’ai oublié le prénom : « Oh s’il vous plaît tu peux nous faire rentrer au Paaaooolp ?

You’ll like my friend Clara, she’s a model and she’s also a great pro-palestinian militant ! » / Moi :  » Whaaaat ???

pro-palestinian ?! oooh… ah yes, sorry, of course, ouais bon c’est ça allez on vous emmène au Poulpe »

[sourire en coin du gate-crasher qui a réussi à convaincre deux mannequins de faire rentrer trois mâles au Pulp]

le récitant : bisous tao, krys et manu.

Old par igor le 20 Fév 2004

Yeah !

°°°o

Old par Gu. le 12 Nov 2004

Il me pousse des élytres.

A défaut d’..L°.

Old par ... le 02 Déc 2004

Langue : le Bulgare.

Attention, pour dire “oui”, les bulgares tournent la tête de côté, comme nous pour dire non.

Old par To le 02 Avr 2004

I'm as white as snOw & hOwever I feel dark cOz' gloOmy is my life (...)

Old par Gu. le 15 Mar 2004

:: l O s t i n t r a n s l a t i O n ::

l’amour

c’est

comme

une

boîte

de chocolats

sans rien

dedans

mon

chéri

mon body after homère simpson

Old par Gu. le 05 Avr 2004

Je suis si nostalgique

de ce temps

Nous connaissions la beauté

et l’amour

Tu t’en souviens ?

Old par M. Fox le 21 Déc 2004

MEGA LOW

Longtemps je me suis pris pour le Christ.

J’aimais-vous les uns, les autres. Il faut dire que

j’étais jeune à cette époque, et que j’allais aux cours de Catéchisme.

Je devais avoir dans les 8 ans et trois quart.

Je me promenais dans la rue et je faisais des miracles.

J’étais un vrai phénomène. Levant les mains au ciel,

je ranimais les petits cailloux morts, chantant des cantiques,

je changeais l’eau de la cour de récré en vin. Il m’est même arrivé,

je m’en souviens comme si c’était hier, d’avoir marché sur

l’eau de la Piscine Molitor, dans mon petit maillot de bain en éponge.

Mais devant l’indifférence générale du genre humain,

ai-je décidé d’arrêter mon activité messianique pour me

consacrer au sumo. Car quand je serai grand,

je serai Empereur du Japon et j’irai aux cours de Karatéchisme.

Old par To le 27 Déc 2004

la valse a mis le temps

ouais mais on lui en veut pas trop à la valse

pourvu qu’elle vienne (hum)

on a l’habitude de ses retards

à petits pas chassés



elle (re)vient de loin aussi

et puis faut la comprendre

moi je l’aime comme ça

fantasque et désarticulée

hoplà

Old par -- Zan le 15 Sep 2004

VampireeripmaV

Old par Gu. le 06 Fév 2004


Old par Gu. le 02 Déc 2004

( * ) °-

Old par Gu. le 12 Jan 2004

Georg Tourgueniev fait une chute de vélo

TUNGUSKA, Sibérie (PTAS) – Georg tourgueniev s’est fait des coupures et des bleus samedi après-midi en faisant du VTT dans son kholkoz sibérien de Tunguska, selon Dimitri Velocipedovitch,porte-parole du Vachrin.

Le célèbre Dictateur-humoriste souffre de légères contusions et égratignures au menton, à la lèvre supérieure, au nez, à la main droite, aux deux genoux et au testicule gauche, a précisé Dimitri Velocipedovitch.

L’accident s’est produit sur une autoroute alors que le chef de la première puissance mondiale se baladait à vélo avec des membres du service secret, de son médecin personnel le Dr Mighael Ovtalmik et de son petit chiot de 3 mois Toby. Le Dr Mighael Ovtalmik a nettoyé les éraflures et le Dictateur-humoriste a pu finir sa promenade en claudiquant à gauche.

Georg tourgueniev portait son casque de vélo lorsque l’accident s’est produit, a précisé le porte-parole, affirmant qu’il ne connaissait pas la cause exacte de cette chute. « Il a beaucoup plu, la terre est meuble et y’avait des trucs dans le ventilo. Vous connaissez le Dictateur-humoriste. Il aime beaucoup sortir par temps de merde. Je me contenterai de dire qu’il ne faisait pas de la figuration et qu’il saôulait tout le monde avec ses blagues nazes. Alors je l’ai un peu poussé.

Peu après sa chute, le Dictateur-humoriste a quitté Tunguska pour se rendre à Visan, où il devait assister à une fête privée organisée pour la remise de diplôme de sa fille Irina Tourgueniev. Alors qu’il prenait place à bord de l’hélicoptère dictatorial, des éraflures pouvaient être aperçues sur sa tempe droite et au menton. Lorsqu’il a salué la foule en boîtillant, celle-ci a également pu voir un petit bandage sur sa fesse droite. PTAS

Old par To le 23 Mai 2004

cette chanson tu freud donneras

Ne regarde pas cette folle

Le rideau est tombé,

Tu voudrais bien bouger

Mais tu es attaché

Elsa fraulein, de l’autre côté,

Ne pouvait pas penser mais elle savait chanter

Ne regarde pas cette folle

Tu dois la prendre en vol,

Dans l’infernal cauchemar

Elle s’habille tout en noir.

Partout tu suivras cette folle

Le rideau est levé,

Maintenant tu peux bouger

Tu n’es plus attaché.

M’évader, m’évader pour sortir, il n’y a qu’un mur à sauter

Aimer, aimer Sortir de ce trou noir,

qui t’empêche d’aimer

Alors ils se sentent le nez et c’est la paix.

un verre de vodka red bull et tout devient si facile quand on ne peut pas franchir le seuil de la piste de danse malheureusement je reste au double pastis alors attention les pieds et les genoux car.
quand on arrive en ville on recueille le salut des étoiles et les baisers des jeunes filles en fuite, les jeunes hommes se pressent afin de voir passer notre étonnant cortège, ils aiment à se parfumer.
de ces trois fleurs aucune n’est bleue et pourtant je ne peux m’empêcher de les trouver désirables comme quoi les images mentales que l’on se fait des objets ne gâtent en rien une éventuelle satisfaction.
temesta attaque oneko qui la suit et lui fout une trempe, se barre puis elle le suit, il l’attaque et elle se sauve, il se sauve et il l’attaque et il ne peut pas manger ni elle pisser alors ils se sentent le nez et c’est la paix.
ceci est un texte qui va me servir de modèle afin de définir ce que je vais pouvoir mettre ici dans cette petite case minuscule qui va être neuf fois reproduite afin de construire un post particulier.
au pulp, le club des filles qui rigolent, on se demande toujours ce que les gens trouvent à cet endroit puis finalement on danse, c’est pas joli-joli mais finalement pourquoi pas la vie est courte alors merde hein non mais oh.
dans le jacuzzi avec patrice carmouze tout à coup ça m’est revenu le tourguenisme, en fait il ne s’agit pas de l’intégrer à une quelconque réalité, juste de le remarquer et de le pointer, éclater la masquarade.
le tourguenisme n’est pas un mode de vie ou un mouvement artistique de plus ou un délire crétin (quoique) c’est juste un mot pour dire qu’on existe et qu’on est, qu’on garde les yeux ouverts et la pensée.
dans le nouveau salon il y’a un très beau jonc de mer un peu verdâtre c’est très beau vraiment et très stimulant pour la plante des pieds, en plus l’odeur d’herbe coupée persiste à me rappeler tokyo la nuit, les dirigeables.
Old par igor le 05 Sep 2004

AMERIKA

M. Golovin Tourgueniev

A l’occasion des prochaines fêtes de fin d’année,

j’ai le plaisir de vous proposer nos produits location de vieillards / stages

de gérontologie pouvant faire l’objet d’une Promotion

de -20% sur toute la saison 2005 pour toute commande passée avant le 1er novembre.

Vous pouvez consulter toutes les informations relatives à notre bétail :

perso.wanadooku.vu/vieilleetjolies/gros%20calibres%20web/spam/GC-jeunecons.html

Vous y trouverez nos tarifs auxquels s’appliquera la réduction.

Réservez dès à présent vos Week-End ou séjours vieux.

Vous bénéficierez à domicile :

-D’un encadrement qualifié assuré par une infirmière professionnelle (BPPV) et

expérimentée.

-De la sécurité d’une chaise roulante robuste.

-De l’habitabilité et de la convivialité d’un déambulatoire hauturier.

-De la bonne humeur et de l’esprit convivial du monde des maisons de retraites.

Dans l’attente du plaisir de vous accueillir à l’hospice, veuillez accepter nos

salutations séniles.

Une documentation papier peut vous être envoyée à l’adresse de votre choix sans compter le libre choix dans la date.

Bien cordialement

Jean-Michel Délivrance

Old par To le 10 Nov 2004

Happy Birzday !

RI²

La texture du gel va s’effondrer

il faut quitter ce monde avant qu’il ne se mette à couler !

VA CREVER IGOR !

Old par grishka le 15 Mar 2004

Cinq heures dix huit pile


Au restaurant ce soir,

je me suis rappelé cette longue fille

que je connaissais et qui s’apellait

Guirlande

Mi-nuit c’est toujours trop tard.

Old par igor le 27 Fév 2004

I.Tourgueniev affiche son soutien à Car(r)oline

Avec AFP

[02 février 2004]

Le président éternel aux dents blanches de Tourgueniev a affirmé ce matin à Marseille que la France avait «besoin de femmes de (la) qualité» d’elle, Car(r)oline, et on a pas bien compris la suite, il avait bu.

M. Igor Tourgueniev a ajouté qu’il avait pour ces demoiselles «amitié, estime et respect». «Ce sont des demoiselles d’une qualité exceptionnelle, de compétence, d’humanisme, d’honnêteté et la France a besoin de femmes de leur qualité», a déclaré le gourou de tourgueniev.com , à la cave du Pop-in, devant le grand conseil (vous savez, le grand conseil).

«Elle doit prendre une décision. Je la respecte, quelle que soit sa décision, je sais qu’elle la prendra en conscience», a-t-il dit d’un ton grave où perçait l’émotion.

M. Igor Tourgueniev effectue aujourd’hui une visite à Marseille, où il entend donner une nouvelle impulsion à la lutte contre le cancer du bulbe.

Juste avant M. Igor Tourgueniev, le maire de Marseille Jean-Claude Fox, qui est aussi le vice-président de la TRA, avait lui aussi rendu hommage à La Chambre des Demoiselles, souhaitant «du fond du coeur quelles poursuivent leur engagement politique».

«Depuis vendredi, mes pensées vont vers la présidente de ce rassemblement politique que nous avons bâti ensemble et qu’elle incarne aujourd’hui. C’est une femme d’Etate (quoi?), et à gauche comme à droite, les femmes d’Etate (quoiquoi?) dans notre pays ça ne court pas les rues», a dit M. Fox.

«Je connais l’intégrité, l’honnêteté, la rigueur de mademoiselle Car(r)oline.», a déclaré le vice-président de la TRA en souhaitant «redire, en votre présence, M. le président, depuis Marseille, mes sentiments les plus affectueux de solidarité et de fidélité».

Old par -- Zan le 02 Fév 2004

Autrefois pour faire la cour

On parlait d’amour

Pour mieux prouver son ardeur

on offrait son coeur

Aujourd’hui c’est plus pareil

Ca change, ça change

pour séduire le cher ange

On lui glisse à l’oreille

Ah…Gudule!… Viens m’embrasser…

Et je te donnerai !

Un frigidaire

Un joli scooter

Un atomixer

Et un Dunlopillo

Une cuisinière

Avec un four en verre

Des tas de couverts

Et des pell’ à gâteaux

Une tourniquette

pour fair’ la vinaigrette

Un bel aérateur

Pour bouffer les odeurs

Un pistolet à gaufres

Un avion pour deux et nous serons heureux

Autrefois s’il arrivait

Que l’on se querelle

L’air lugubre on s’en allait

En laissant la vaisselle

Aujourd’hui , que voulez-vous

La vie est si chère

On dit :rentre chez ta mère

Et l’on se garde tout

Ah…Gudule…Excuse-toi…ou je reprends tout ça.

Mon frigidaire

Old par D.b le 19 Fév 2004

… héroïque.

deus does not exist. but if he does, he lives in the sky above me, in the fattest largest cloud up there. he is whiter than white and cleaner than clean. he wants to reach me. deus does not exist. but if he does i always notice him. getting ready in his airy room. he is picking his gloves so gently off. he wants to touch me. i’m walking humbly down a tiny street. pulling my collar it gets bigger. i once met him. it really surprised me. he put me in a bath tub. made me squeeky clean. really clean. to create a universe you must taste the forbidden fruit. he said hi. i said hi. i was still clean. deus does not exist. but if he does he’d want to get down from that cloud. first marzipan fingers than marble hands. more silent than silence and slower than slow. diving towards me. my collar is huge room for two hands, they start at the chest and move slowly down. i thought i had seen everything. he wasn’t white and fluffy. he just had sideburns. he just had sideburns. and a quiff. he said hi. i said hi. i was still clean. i was squeeky clean. i was surprised. just as you would be. deus deus. he does not exist. deus deus.

Old par M. Fox le 15 Mar 2004

gyrophares crus

joker

lotus, ctgr - wuBangBang

Old par clement le 24 Jan 2004

The Argentic Effect



MISS CHLOE I PRESUME ?

Old par JLB le 11 Sep 2004

____________

i know a girl whose eyes are grenadine

i wonder how she stares at her burning screen

cos mine are sand-oiled, cracking when rolling

down the dune of blogs of mirrors of me

____________

and everybody

Déclinaison -II

Old par JLB le 01 Mar 2004

Et hop

Old par ... le 19 Déc 2004

hin hin hin

Old par -- Zan le 21 Déc 2004

« là ici »